Flash Cadres N°577

Le ton monte et l’exécutif chute !

Des arrêts de travail massifs et inter-catégoriels, des manifestations, des rassemblements devant les agences régionales de santé ont marqué la première journée nationale d’action unitaire des personnels des Ehpad.
Ils ont été soutenus par l’encadrement et les directions des établissements le conflit des prisons et des Ehpad, n’est que le début d’une colère grandissante dans de nombreux secteurs et présage des mois difficiles pour l’exécutif qui met en place un programme de réformes à marche forcée.
Les récents sondages attestent un retournement de l’opinion avec une chute dans les sondages. 87% des français soutiennent les mouvements dans les prisons, les hôpitaux ou les Ehpad. 55% pense que les salariés du public pâtissent de la politique du gouvernement. 70% ne font pas confiance au gouvernement pour améliorer leur pouvoir d’achat, et 58% pensent que leur situation financière va se dégrader. Les français n’adhérent pas au programme qui comprend les suppressions d’emplois, facilitées par les ordonnances, les fermetures industrielles, les réformes en cours de l’assurance chômage, de la formation professionnelle, de l’université et celle en projet sur les retraites. Encore moins ce projet de réforme de l’État et des services publics, avec des départs volontaires de fonctionnaires.
Les retraités manifesteront unitairement le 15 mars prochain contre le gel des pensions et la hausse de la CSG.
Le 22 mars la CGT appelle à une journée d’action, de grève et de manifestations contre la casse des services publics, et les cheminots CGT appellent à une manifestation nationale également le 22 mars prochain.

FC777