NAO à La Poste: Prenons notre avenir en main

L’INFLATION, NOUS LA SUBISSONS TOUS !

Pour la CGT, les postiers ne font pas l’aumône mais exigent une véritable rémunération de leur travail leur permettant de vivre dignement.

Le 27 janvier, TOUTES ET TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION POUR QUE LA POSTE RECONNAISSE NOTRE INVESTISSEMENT PAR L’AUGMENTATION DE NOS SALAIRES !

Faisons monter la pression!

Télécharger le tract

Télécharger la pétition

Le 27 janvier à la FAPT

A Orange: 

A La Poste:

  • Préavis à La Poste
  • Tract – Négociations salariales à La Poste, il va falloir s’en mêler
  • Tract – Faisons-nous entendre dans la rue le 27 janvier à la BGPN (Réseau)
  • Tract – A la distri, l’heure est à la mobilisation pour les salaires
  • Tract – La CGT appelle l’ensemble des postières et postiers des PIC à se mobiliser
  • Tract  – En direct des négos n°6 des Services Financiers

Dans les directions nationales de La Poste: 

Dans les filiales de La Poste:

 

 

Jeudi 27 Janvier, avec les actifs IMPOSONS NOS EXIGENCES !

Ça suffit le mépris !

La hausse automatique du salaire minimum a été fixée à 0,9 %. Pas de « coup de pouce ». Juste une aumône !

Depuis 2014, on a perdu en moyenne 10 à 12% de pouvoir d’achat soit plus d’un mois de pension par an ! La revalorisation des pensions de 1,1 %, pour une d’inflation de 3 % en 2021 et du même ordre pour 2022, est une véritable provocation.

Une santé en faillite

Le Covid est le révélateur d’une crise depuis des années en raison du déficit en soignants et de lits d’hôpitaux. Les besoins de notre population, de plus en plus âgée nécessitent bien plus. Les conditions de vie et de travail font fuir les soignants.

Les personnes âgées, isolées, précaires, souvent porteuses de plusieurs pathologies, ne trouvent plus de médecin traitant. Elles échouent aux urgences. Et on vient rajouter un forfait aux urgences ! Le système hospitalier, hyper spéciali-sé, ne sait plus faire. Les plus riches, les mieux armés, paient et ont accès à tous les soins.

Exigeons une autre répartition des richesses…

C’est la seule réponse qui vaille face à la tentative d’opposer les jeunes aux vieux, les salariés aux retraités et aux sans-emploi…

Le CAC 40 a achevé 2021 sur une progression de près de 30 %, du jamais-vu depuis plus de 20 ans. Les 500 plus grandes fortunes françaises détiennent désormais 47 % du Produit Intérieur Brut national, contre 6 % il y a 25 ans.

Les énormes fortunes accumulées durant la crise doivent contribuer à l’augmentation des salaires, des pensions et des bourses d’étudiants.

La revendication CGT sur le Smic et sur les pensions, qui devraient partir de 2 000 € brut, est utile, indispensable. Elle vise à répartir autrement les richesses et participe à la revitalisation de notre économie, au recul de la détresse sociale dont on voit chaque jour les effets dévastateurs.

Orange, La Poste, SFR, Bouygues, et consorts … s’engraissent sur notre dos

Retraités, exigeons notre dû :

  • Des outils et des moyens de communication au prix coûtant
  • Un réel suivi de notre santé avec notamment une participation à la complémentaire santé ;
  • Une contribution aux droits aux vacances avec la mise en place de chèques vacances pour les collègues du champs professionnel, retraités comme actifs, titulaires comme précaires ;
  • Des repas et soins à domicile, des services publics de proximité efficaces, des outils de financement à des prix tenant compte des richesses que nous avons apporté au groupe La Poste, Qu’il prenne soin de tous ceux qui, par leur travail, ont permis son développement ;
  • Un soutien réel aux aidants pour des entreprises qui disent vouloir une dimension « sociétale »!

On peut peser

Le gouvernement, la droite, dans la roue de l’extrême droite sont fébriles… Ils craignent que se lève un vent de colère qui les emportera. Ainsi ils multiplient interrogations plus ou moins directes, enquêtes, sur l’état d’esprit du monde du travail, retraités comme actifs, tout en essayant de détourner l’attention par des subterfuges haineux et racistes… Diviser pour régner !

Le pouvoir lâche des miettes, tels les 100 €… Prenons les comme une très petite mise en bouche de nos revendications.

Sur notre lancée…

Le 2 décembre, 25.000 retraités sont montés à Paris pour crier leurs exigences générales !

TOUS ENSEMBLE,
on est PLUS FORTS !

Nos luttes convergent avec celles des actifs… Des salaires corrects font des retraites décentes et à contrario des petits salaires en font de très petites… De bonnes conditions de vie au travail font une meilleure santé et de bonnes conditions de vie en retraite.

Plus nombreux, plus mobilisés, nous pèserons.
À chacun.e d’y contribuer en se syndiquant CGT, moteur des luttes unitaires des retraités

Télécharger la version word

Téléverser la version PDF