EXAPAQ : s’emparer des négociations en cours pour gagner !

Une rentrée à l’offensive !

Face à la crise, les dirigeants continuent par leurs politiques d’austérité à subventionner les actionnaires (+30% de dividendes au premier semestre 2014 pour les entreprises du CAC 40). Cette même logique s’applique aussi à Géopost dont Exapaq fait partie.

Seule l’intervention massive des salariés permettra de sortir de cette situation et d’imposer d’autres choix. Cela passe par la mise en œuvre d’une autre répartition des richesses produites par le travail, c’est ce qu’expriment les milliers de salariés du privé et du public qui se mobilisent depuis plusieurs mois, dont la dernière journée d’action date du 26 juin. C’est aussi ce qu’ont exprimé les salariés d’EXAPAQ qui se sont mobilisés de façon majoritaire à l’appel de la CGT pour exiger des embauches, l’amélioration de leurs conditions de travail, des revalorisations salariales…Des négociations se sont ouvertes et se poursuivent.

La CGT propose à tous les salariés d’être résolument à l’offensive le 16 octobre, de se saisir de l’outil syndical pour peser sur les choix à venir.

T_EXAPAQ

 

 

L’accord « Un avenir pour chaque postier » n’est pas valide

UN CAMOUFLET POUR LA DIRECTION DE LA POSTE QUI DOIT CHANGER DE CAP. La direction de La Poste doit tirer les enseignements de son échec et entendre les postières et les postiers.

Construire ensemble un autre avenir pour toutes les postières et tous les postiers

L’avenir de La Poste ne se fera pas sans les personnels. Il est temps que son PDG le comprenne et l’entende enfin. La direction de La Poste doit répondre aux attentes et revendications légitimes qui s’expriment dans les luttes et à travers la consultation de la CGT qui se poursuit dans les services avec des postières et des postiers qui disent « en avoir marre de ne pas pouvoir boucler les fins de mois », « veulent du temps pour assurer leur service auprès des usagers », « veulent être bien formés » , « en ont marre d’être sous la pression » et pour certains « marre de la répression, des menaces de sanction », « veulent pouvoir prendre leurs congés », mais aussi « être remplacés dans leur travail lors des absences », « marre des réorganisations qui remettent en cause leur travail, le fonctionnement du service », « veulent être reconnus et valorisés pour le travail qu’ils font » … Ils veulent autre chose. Ils veulent des garanties et des réponses pour améliorer leur quotidien.

Ensemble exigeons l’ouverture de véritables négociations qui répondent aux attentes des postières et des postiers sur les salaires, le complément poste, les grilles indiciaires des fonctionnaires, pour un autre avenir pour toutes les postières et tous les postiers et pour le service public postal..

4_pages_poste

Pavé dans l’enseigne – Sept-Oct 2014

DROITS … DANS NOS BOTTES ! Depuis des années, les dirigeants de La Poste, ici ou là, prennent des libertés avec nos droits dont celui à congé. La tentative est flagrante et nous y voyons une volonté d’introduire la notion de congé collectif en lieu et place du droit individuel à congé. C’est le cas quand des COBA sont contraints de prendre des congés sur des périodes prédéterminées, ça l’est aussi quand il est fait le forcing pour imposer trois semaines de congés ou encore empêcher les reports sur l’année suivante.

La CGT réaffirme que le droit à congé est un droit individuel et qu’il doit le rester et que dans le cadre de la réglementation qui le régit, chacun doit pouvoir en bénéficier à sa convenance.

ESCI : Espace Service Client Intégral

Mesdames, Messieurs les DET, DET-A, pour vous c’est la spécialisation qui sera votre plan social !!!

ORAS : le cache misère de l’incivilité

Distorsion fonctionnelle

pave_septembre