Retour à l'accueil La CGT FaptBranche Postale

CTN : Horaires - Mobilité - Promotion - Congés - Contrôle cadences

mardi 7 juin 2011

• Conditions de travail

Le 9 juin la DRL (Direction) convoque les organisations syndicales à une séance plénière pour la négociation d’un accord sur :
- l’évolution des régimes de travail
- la politique favorisant la mobilité
- la politique promotion de la filière
- la politique des congés
- les méthodes de contrôles, cadences et qualité

Ce texte « projet d’accord » en 5 pages peut bouleverser nos conditions de travail actuel. Travailler plus mais pas forcément pour gagner plus et concilier vie familiale avec vie professionnelle. Nous ignorons à ce jour le calendrier de la négociation qui devra être fixé le 9 juin. Pour sa part, la CGT a refusé de participer à des bilatérales fixées arbitrairement par la direction le 9 après-midi et le 10 juin. Pour négocier sérieusement, la CGT demandera des éléments complémentaires que nous estimons indispensable pour cette négociation. Ce dossier, c’est celui avant tout du personnel. Après toutes réunions, nous entendons vous rendre compte. A cette première réunion, la CGT portera les principaux éléments ci-dessous.

Modifier les horaires : Pourquoi ?? (L’évolution des régimes de travail) La DRL dans sa première annonce justifiait la modification des horaires du fait d’une baisse d’images. Aujourd’hui dans le document, elle annonce que le vidéocodage va se développer dans les PIC et qu’en conséquence les horaires des CTN doivent être modifiés. De plus, elle réaffirme qu’aucun départ dans les établissements ne sera remplacé. Notre avenir dans les CTN est donc menacé.  Alors que plusieurs CTN ont été ouverts pour compenser la fermeture des centres de tri.  Alors que les agents des CTN ont permis d’accroître la qualité de lecture des images, de corriger bon nombre d’anomalies, nous serions bon à jeter. La CGT n’accepte pas cette stratégie postale d’appauvrissement du territoire qui imposerait de nouvelles mobilités aux agents. La DRL se doit de clarifier sa position sur notre devenir.

Ces dernières années, La Poste a accéléré le processus de mécanisation du courrier en fermant des sites au détriment de l’emploi et des conditions de travail (- 11 700 emplois en 2010).

Dans sa stratégie industrielle, elle a cassé les centres de tri départementaux, supprimé les chantiers départs dans les bureaux de poste, concentré les facteurs dans des CDIS et créé des plates formes industrielles régionales (PIC) pour assurer la mission de tri. Si le courrier est trié de plus en plus mécaniquement, ce n’est pas pour autant que le courrier arrive correctement dans les boites aux lettres. Il y a une réelle dégradation partout du J+1 et J+2. L’industrialisation a cassé les rythmes de travail acquis dans les CTC, dans les PIC avec 4 nuits consécutives au lieu des 2 nuits sur 4, dans les PPDC mises en place des 4h / 11h, aujourd’hui dans les CTN il est proposé des 19h30 / 2h10. Pas étonnant que la médecine du travail alerte sur la dégradation de la santé des agents, que dans le bilan social 2010, il y ait une augmentation des arrêts de maladie et d’absences pour accident du travail. Pour inverser la tendance, il faut naturellement agir sur le travail pour qu’il soit le moins néfaste possible pour l’agent. Manifestement la DRL reste sourde à cette réalité postale d’aujourd’hui puisqu’elle propose d’accentuer le travail de nuit. Par une prime à versement unique, elle entend contenter le personnel. Dans le cadre du travail de nuit, la CGT revendique la bonification d’un trimestre par année de travail.

Nouveaux horaires proposés … à … négocier, … nous l’espérons ! ! ! !

La mobilisation du personnel sera donc déterminante pour définir ces nouveaux horaires.

Politique favorisant la mobilité En 4 lignes, la DRL nous propose d’aller voir ailleurs, elle se moque de nous, la DRL feint d’ignorer la situation de l’emploi public dans nos villes où tous les emplois publics se réduisent, se centralisent. La Poste segmente même les possibilités pour postuler courrier vers courrier, enseigne vers l’enseigne, elle ignore même les activités effectuées par le passé pat l’agent. L’emploi dans les CTN est donc vital et il faut remplacer les départs.

Politique promotion de la filière Toujours pas de niveau II-1 pour les vidécodeurs, cela reste inacceptable. De nombreux agents sont I-3 et vont arriver au bout de leurs échelles indiciaires sans avancement possible. Avec la non revalorisation de la valeur du point d’indice en 2010 et 2011, l’augmentation de la cotise retraite, des prix en hausses, ces agents auront donc une forte baisse de leur pouvoir d’achat. Les gens d’en bas ne sont pas au même régime que les 10 meilleures rémunérations de la Poste + 9, 41% en 2010

Le niveau I-3 : Avec une cadence de 1150 images sur 1 an, un agent pourrait prétendre au I-3 ; la DRL refuse de voir les dernières évolutions du vidéocodage. Du vidéocodage de plus en plus complexe, le vidéocodeur traite ce que la machine ne sait pas lire (adresse complexe), des vacations de 50 minutes avec changements de distri répétés, plus de touches raccourci, des modifications de codes postaux, l’apprentissage d’un nouveau clavier et demain quoi encore ! ! !! Tout cela ne permet pas de tenir une de cadence de 1150. Également, une promotion ne peut se décider que sur 2 critères, la grille d’appréciation en contient d’autres, à nos yeux aussi importants comme l’ancienneté de l’agent dans son grade.

Animateurs : 4% en II-2 ou II-3 : les places seront chères et il faudra faire le boulot promu ou pas. Pour la CGT le niveau II-2 minimum pour les animateurs reste d’actualité. Attention aux effets d’annonce, il existe des vidéocodeurs en classe II, en les changeant d’affectation sur des postes d’animateur cela pourrait ne RIEN coûter.

Chef d’équipe : Rien de prévu Le droit à la promotion OUI, Le II-1 grade de base, la meilleure garantie pour tous d’avoir une promotion.

Politique des congés 29% en période estivale reste insuffisant pour donner satisfaction, il faut au minimum 33 % pour juillet et août avec négociations locales sur les périodes de juin et septembre. En 2012 qu’en sera-t-il de la période estivale, le gouvernement ne veut-il pas réduire de 15 jours les vacances d’été, avec forte remise en cause de la possibilité de prendre ses congés en famille. 25% pour les vacances de fin d’année c’est aussi insuffisant, ces vacances sont un moment privilégié pour les fêtes de famille alors là aussi 33% d’absence nous semble plus que légitime. Autres périodes de vacances (printemps et toussaint), partir à 25% de l’effectif reste légitime pour respecter les choix des agents. Quant au mois de mai, nous demandons qu’il soit classé comme un mois normal sans que nos bonis soient diminués.

Méthode de contrôles-cadence et qualité  Nous demandons l’arrêt de ces contrôles infantilisants et stressants.  Nous refusons ce flicage permanent, nous sommes de simples agents d’exécution peu considérés. Les encadrants ont à leur disposition suffisamment d’indicateurs pour savoir si un agent a des difficultés, nul besoin de le fliquer et de culpabiliser, ce qui du reste ne réglera pas forcément le problème. Des dossiers majeurs pour nos conditions de travail et pour les années à venir pour le personnel des CTN. Après le 9 juin, nous en saurons un peu plus sur l’état d’esprit de la Direction pour la conduite de cette négociation. Ce tract qui vous informe a été écrit par des vidéocodeurs comme vous.

Pour donner de la force à vos revendications. Pour vous défendre aujourd’hui et demain.

Organisez-vous Syndiquez-vous à la CGT


Haut de page   |   Plan du site   |   Conception réalisation   |   Contacts