Salaires, plis électoraux, pouvoir d’achat….

PAYEZ LES POSTIERS, PAS MC KINSEY

Les propositions de La Poste se sont cantonnées in fine à 2% pour les plus bas salaires lors des Négociations Annuelles Obligatoires validées par la CFDT, FO, l’UNSA, la CFTC et la CGC.

L’inflation à fin mars se situe à 4,5% avant même que les postières et postiers concernés n’aient vu leur salaire revalorisé.

 Perte sèche ⇒ plus de 2,5% !!!

Pour la CGT, aucun salaire ne doit être en dessous de 2000 € brut et la boite avec plus de 2 milliards de bénéfices en a largement les moyens.

Télécharger le tract