DPD NEWS n°9 – Avril/Mai 2022

Pour la CGT, pas question de payer le prix de cette sale guerre !

La guerre en Ukraine est sur toutes les lèvres.

Par-delà l’émotion que nous inspirent les images des réfugiés, n’oublions pas que cette guerre a une forte odeur de pétrole et de gaz, ressources naturelles d’autant plus précieuses qu’elles deviennent plus rares.

Cette guerre est la manifestation barbare de la lutte opposant les différents impérialismes, américain et russe notamment, sur le marché mondial. Les Poutine, Biden, Macron et autres Zelensky n’ont que faire des soldats qu’ils envoient à la mort pour une cause qui n’est pas celle des peuples.

Entre propagande et censure, les médias contribuent à masquer les vrais enjeux pour manipuler les opinions dans le sens voulu par les gouvernements au service des capitalistes, qui sont aussi les patrons des groupes de presse. Ne soyons pas dupes : en politique, il n’y a jamais ni gentil ni méchant…

Une chose est sûre en revanche : capitalistes et gouvernements entendent nous faire supporter le fardeau de la guerre.

 

Pas question de payer le prix de cette sale guerre

Déjà, avec l’inflation qui s’envole et des salaires qui ne suivent pas, malgré les augmentations concédées par des patrons inquiets de la colère populaire qui gronde, notre pouvoir d’achat s’effondre. Les prix des produits de première nécessité, alimentaires notamment, flambent.

En France, Macron entend mener une autre « guerre éclair », contre les retraites qu’il veut reculer à 65 ans et contre le système éducatif. Les dizaines de milliards d’€uros qu’il veut consacrer à l’armée, seraient autant de moins pour les services publics, comme l’hôpital.

Pour nous, pas question de payer le prix de cette sale guerre !

Des échéances électorales sont devant nous. Indépendante, la CGT n’est pas neutre.

Voter n’est pas seulement un droit démocratique durement conquis, c’est un moyen de changer les choses pour rompre avec les politiques anti-sociales menées par tous les gouvernements et mettre en échec les tentatives de nous diviser, nous, les travailleuses et les travailleurs, sous couvert de préjugés racistes, xénophobes, religieux, sexistes et autres…

C’est valable pour les élections politiques comme pour les élections au CSE qui auront lieu à DPD avant l’été.

En conclusion, ne vous abstenez jamais de défendre vos intérêts. Prenez votre avenir en main. Rejoignez la CGT !

Télécharger le DPD NEWS

Au sommaire du DPD NEWS:

Page 1 : Edito (ci-dessus) –  NAO: des avancées concrètes, mais encore tant à gagner.

Page 2 : Représentants du personnel, quels enjeux pour les prochaine élections professionnelles en mai juin prochain?

Page 3 : La lutte des sous traitants de DPD Suisse est la notre.

Suspicion de harcèlement: deux poids, deux mesures?

Page 4 : Economie: Envol des prix à la pompe, inflation généralisée: qu’y comprendre et à qui cela profite t’il?

Rubrique culture