L’usage d’une compensation pour la distribution des plis électoraux doit être remis en place dans les services

A l’heure où les postières et les postiers souffrent d’une importante perte de pouvoir d’achat (intéressement à 0 euros, primes amputées, augmentation des prix des denrées et des services essentiels…), La Poste doit de nouveau proposer des compensations pour la distribution des plis électoraux. Mais encore une fois, elle ne répond que par le mépris à nos demandes estimant que ce trafic ne représente pas une charge supplémentaire…

De qui se moque-t-on ?

Télécharger le tract

Les personnels revendiquent :

  • 1 heure de RC (au choix de l’agent payé ou rendue) pour 30 plis, pour chaque agent
  • 2 jours de RC de compensation pour la surcharge de travail
  • 5 heures pour chaque scrutin, pour tous les autres agents participants au traitement des plis (manutention, tri, traitement des rebuts…)
  • Aucune sécabilité les semaines de scrutin, à la distribution
  • La prise en compte dans le temps de travail des nouvelles activités et travaux supplémentaires