DPD NEWS n°6 – Mars/Avril

ÉDITO

Chez DPD comme partout :« Maintenant ça suffit ! »

Alors que s’ouvrent les négociations annuelles obligatoires (NAO), pas question pour nous d’être dupes du discours de nos patrons qui rêvent d’endormir en nous tout esprit de lutte !

Certes la crise sanitaire perdure et avec elle, les stratégies gouvernementales et patronales fondées sur la peur et le repli sur soi.

Mais les revendications pour plus de justice sociale n’ont jamais été aussi vitales à DPD et surtout l’argent existe pour les satisfaire !

Car DPD se porte bien, malgré la présentation des résultats 2020 laissant croire à des bénéfices en baisse par rapport à ceux de 2019.

En réalité une partie des bénéfices est directement aspirée par le Groupe GEOPOST, dont DPD est une filiale comme Chronopost.

La vérité, c’est aussi que nos dirigeants nous font payer le coût de leurs propres échecs : abandon du projet ODYSSEE, pannes géantes au centre de tri pourtant tout neuf de Coudray-Montceau.

Autrement dit, notre prime d’intéressement-participation aurait dû être bien supérieure à 1700 €uros, à l’instar du montant versé à Chronopost (3 400 à 4 000 €uros selon les catégories).

Dans ce domaine comme dans tant d’autres, nous n’aurons rien que nous n’irons chercher par nous-mêmes : assez donc du fatalisme entretenu par les syndicats majoritaires, assez d’inaction et de laisser-faire !

Salariés de DPD, trouvons ensemble le courage d’engager la lutte pour nos droits, à l’exemple des sous-traitants de DPD Suisse qui se battent dans les pires conditions pour s’extirper de la précarité et de la misère dans lesquelles les maintiennent leurs patrons.

Avec la CGT FAPT à vos côtés, dites « Maintenant, ça suffit ! » et passons à l’action !

Télécharger DPD NEWS

Au sommaire:

page 1: Edito – Actualités: STOP aux inégalités salariales chez DPD !

page 2: Vos droits

page 3: Organisation et qualité de vie syndicale

page 4: Gros plan sur le métier de chauffeur livreur chez DPD France – Culture