Prime challenge 2020: l’écran de fumée électoral

Entre 30 et 40 % de trafic supplémentaire sont attendus pour la peak période. Si des mesures exceptionnelles ont été prises dans les services pour faire face à près de 4 millions de colis à traiter et livrer par jour, les postières et les postiers seront aussi mis à rude contribution. La Poste ne veut pas manquer ce rendez-vous et le clame dans la presse, par contre, et comme pour la prime covid, elle n’est pas au rendez-vous du social !

La CGT pour sa part, fidèle à sa ligne de conduite a demandé une prime de 1000 euros bien méritée, histoire de récompenser des agents qui ont déjà bien démontré leur engagement et leur professionnalisme pendant et après le confinement.

Nous avons demandé que la situation sanitaire soit prise en compte pour assouplir les critères d’attribution du challenge 2020, de penser aux postiers vulnérables écartés du service et la proratisation de la prime. Comme d’habitude nous avons essuyé une fin de non-recevoir.
La CGT n’a pas signé cet avenant !

En matière de rémunération, la CGT FAPT revendique pour le personnel :

le II-1 comme grade de base avec un repyramidage de tous les grades sur la base d’un SMIC à 1.800 €uros bruts,

la suppression des primes aléatoires et de leurs critères discriminants,

le 13ème mois ,

le droit à la promotion pour tous avec un plan de carrière favorisant une augmentation de salaire avec refonte des grilles indiciaires et salariales,

un coup de chapeau avec l’attribution de 50 points d’indice pour les départs à la retraite.

Télécharger le tract