NOUVELLES ORGANISATIONS à la DISTRI , c’est NON !

L’ensemble des organisations syndicales opposé  à la réorganisation imposée de façon unilatérale par La Poste.

CGT-CFDT-FO-SUD-CFTC-CGC-UNSA  votent contre le projet de la direction pour la deuxième fois

La CGT FAPT appelle tous les agents à se mobiliser dès le 28 septembre et à organiser des temps forts de mobilisation.

La CGT FAPT appelle à entrer dans l’action et à amplifier la mobilisation la 1ère semaine d’octobre et tout au long de la PEAK Period.

La CGT se félicite une nouvelle fois du vote unanime des Organisation Syndicales contre au 2ème Comité Technique National sur la nouvelle organisation de travail à la Distri.

Dans ce contexte la CGT a réitéré le 23 septembre une proposition de réunion unitaire.

Seul SUD a répondu favorablement. La CFDT s’est déclarée opposée à cette rencontre. FO, CFTC, UNSA, CGC n’ont pas répondu.

LA CGT déplore que l’ensemble des syndicats ne décident pas de travailler ensemble les convergences en termes d’emploi, de conditions de travail, d’organisation de travail sachant que de nombreux contacts et initiatives unitaires ont lieu avec les salariés sur ces mêmes thèmes.

Pour autant les facteurs et les factrices, l’ensemble des services supports en PPDC, ainsi que les personnels en situation de précarité (CDD, intérimaires, contrats pro…) et l’ensemble de l’encadrement doivent décider collectivement de l’action dans la durée afin de gagner sur les revendications. Il n’est plus temps de subir chacun dans son coin, il faut agir collectivement.

La CGT propose d’agir dès le 28 septembre pour :

> le comblement de tous les postes vacants

> le remplacement de tous les départs

> le remplacement de toutes les absences et un volant de remplacement à 25% pour tous les services

> l’embauche en CDI de tous les précaires (CDD, intérimaires, contrats pro…)

> la création de tournées supplémentaires

> le respect des textes sur la vente des quartiers

> l’augmentation générale des salaires

MALGRE CE VOTE La Poste veut passer en force.
Il faut se mobiliser par tous les moyens pour préserver notre métier et nos droits!

Version imprimable