Nouvelle organisation de travail dans les PIC : UN CARNAGE!! Business ou Service public !

Comme vous avez pu le remarquer, depuis la semaine dernière, La Poste vous impose une nouvelle organisation de travail en 3 jours consécutifs sur 7 d’activité, et ce sans aucune concertation en amont avec les organisations syndicales ! Et pour couronner le tout, elle présente dans les CHSCT sa nouvelle organisation du travail sans évaluation des risques au préalable !!

UN CARNAGE, envers les usagers dans la période de pandémie que nous traversons ….

. Au lieu de prioriser les activités en lien avec la crise sanitaire que traverse notre pays, en mettant en place un service public postal a minima comme le traitement du courrier/colis en lien avec corps médical et la presse !!!

La CGT depuis le début de la pandémie n’a cessé de faire des propositions à tous les niveaux, au Groupe La Poste, à la BSCC et dans les CHSCT sur « un Service public postal a minima » à adopter pendant la période afin de protéger tous les acteurs de l’acheminement, les postières, les postiers, leurs familles et les usagers :

  • travail 6 jours sur 7, en faisant appel au volontariat, à moins de 50% du personnels par vacation. Cette organisation de travail permettrait de respecter plus largement les gestes barrières afin de protéger la santé des agents.
  • En mettant en place réellement, et non partiellement, toutes les mesures barrières pour tous les personnels et ce immédiatement : gants, gel, masques, respect des 1 mètres entre les agents, nettoyage des locaux plusieurs fois par jours, des prises et fins de services décalées, des pauses décalées, nettoyage du parc machine, des véhicules, des casiers, etc…
  • En priorisant les activités en lien avec le corps médical, la presse, la lettre recommandée, pour garantir pendant la pandémie un service public minimum utile à la population en ne mettant pas les postières, les postiers et les usagers en danger pour du business!!!!

La CGT demande à la BSCC de revoir rapidement sa copiesur « sa notion de service public postal » et de faire de vraies propositions sur « un service public postal a minima » à adopter pendant la pandémie, sans mettre en danger la vie et la santé des postières, postiers, leurs familles et celle des usagers !

Télécharger le tract