Aucune entreprise des Activités Postales et de Télécommunications ne doit verser de dividende à ses actionnaires

La fédération CGT FAPT demande la neutralisation de dividende pour toutes les entreprises du secteur qu’elles soient ou non au CAC 40. Elle est déjà intervenue auprès :

  • d’Orange, pour que le groupe renonce à verser le solde du dividende 2019 de 40 centimes (soit près de 1,3 milliard d’euros) prévu en juin, mais également qu’une neutralisation sur le versement du dividende 2020 (soit près de 2 milliards d’euros) soit envisagée à la fin de cette crise
  • de Téléperformance, pour que l’entreprise renonce au versement d’un dividende de 2,40 euros par action au titre de l’année 2019.
  • Cette exigence l’est également pour tous les groupes et entreprises des activités postales et de télécommunications : SFR, Bouygues Télécom, Free… ainsi que pour le Groupe La Poste et ses filiales.
  • En 2020, le Groupe La Poste a prévu de verser 221,5 millions d’euros de dividendes à ses actionnaires

De l’argent il y en a ! Il doit servir à la relance de l’économie, pour l’emploi et les salaires.

La crise sanitaire est le moment pour rétablir enfin une justice sociale dans le pays, pour augmenter les salaires et les pensions, satisfaire les revendications et non les seuls appétits des actionnaires et des plus riches.

Télécharger le tract