Pour un même travail: mêmes droits, mêmes garanties

Dans la distribution courrier/colis, le patronat a organisé une politique de dumping social et de mise en concurrence entre les salariés : filialisation, sous-traitants, intérimaires, autoentrepreneurs…

Cela a pour conséquences d’accentuer la mise en concurrence entre salariés qui font le même travail avec des statuts différents, des conventions collectives diverses,…donc avec des droits et garanties qui diffèrent et des salaires qui varient, tout en tentant de dédouaner les donneurs d’ordre de leurs responsabilités en matière de santé et sécurité au travail.

La volonté est de diminuer les droits et précariser de plus en plus les salariés.

Dans le secteur de la distribution, les maisons mères utilisent massivement la sous-traitance (par exemple : 85 % chez DPD, 95 % chez Chronopost, même logique chez Amazon, CDiscount). Le donneur d’ordre est en position dominante qui lui permet d’imposer des tarifs très bas, d’infliger des pénalités parfois exorbitantes voire illicites.

Nombreuses sont les entreprises sous-traitantes qui, en conséquence, ont des difficultés à respecter leurs obligations sociales et fiscales quand ce n’est pas plus dramatiquement des défaillances, des externalisations en cascade…

Les conséquences pour les salariés sont désastreuses en termes de salaire, de durée et de conditions de travail.

Télécharger le tract