Flash Cadres N°817

On continue !

Brandir la menace du 49.3 ; traiter des députés femmes qui ne sont pas d’accord avec le gouvernement de « petites connes » ; boucher les trous… pardon, colmater les brèches comme le fait A. Buzyn et son successeur pour en laisser d’autres encore plus béantes ; criminaliser les militants… Voilà les pauvres arguments qu’il reste à un gouvernement de plus en plus isolé, mis en difficulté par la vague de protestations qui ne faiblit pas.

Le 20 février a été émaillé de nombreuses et fortes manifestations, pourtant décrites comme faibles par les médias. Ne leur en déplaisent, nous sommes à plus de dix semaines de grèves et de manifestations. Tous les salariés en lutte dans les petites entreprises sont dans la presse locale (pas en première page tout de même), malheureusement invisibles en national, mais bien présents dans le rapport de force.

Dans ce contexte, malgré le positionnement dur de l’UIMM, le MEDEF est contraint de continuer les négociations sur un ANI de l’encadrement.

Une prochaine rencontre a lieu avec l’intersyndicale, menée par la CGT, le 27 février, comme une fenêtre entrouverte pour une signature.

Garder le statut de l’encadrement sauve, entre autres, le pyramidage des salaires. Ce serait une grande victoire pour les cadres, mais aussi pour l’ensemble du salariat. Ne lâchons rien, nous serons dans la lutte le 31 mars !

 

FC817