Arrêtez le business !

Répondez aux seuls besoins vitaux de la population !

Ce n’est pas une première dans l’histoire: pendant « la guerre » la tentation du business persiste, voire se renforce et les premières victimes sont souvent les travailleurs. En la matière, les annonces et les mesures de nos dirigeants dans notre secteur d’activité sont totalement insuffisantes, tant au niveau national que dans les territoires. Elles ne garantissent ni la santé des salariés, ni celles de la population.

La Fédération CGT-FAPT alerte sur le danger grave et imminent que les dirigeants des entreprises de notre champs fédéral font courir à tous les salariés qui continuent sans relâche et dévouement à maintenir un service public dans ces moments.

Aujourd’hui nous assistons à une gabegie sanitaire, parce que ces mêmes entreprises brouillent les cartes pour faire passer un service marchand comme un service public. Elles jouent sur la peur et un climat anxiogène.

En ces temps de crises sanitaires sans précédent, les entreprises du secteur des activités Postales et de télécommunications, secteur que d’aucun redécouvre comme vital pour la communauté, doivent se concentrer sur la continuité du service public rendu à la population en terme de réponse aux besoins vitaux et abandonner toute activité marchande.
Par entreprise nous entendons les opérateurs maisons mères, leurs filiales et la sous-traitance dont ils sont les donneurs d’ordre, les centres d’appels prestataires.

Il faut s’assurer que chaque citoyen, en tout point du territoire puisse recevoir et envoyer des nouvelles (quel que soit le mode de communication), puisse avoir accès à tous les besoins fondamentaux comme l’énergie, la nourriture, la santé, l’accès bancaire, l’éducation… La situation démontre bien que la
communication a un rôle essentiel dans la vie aujourd’hui.
Il faut donc travailler de manière urgente à son renforcement en tout point du territoire

Ces entreprises ont le devoir d’assurer la sécurité et la santé de leurs salariés qui doivent assurer ces missions de service public. Elles doivent envoyer un message clair sur la continuité du service public. Le maintien du service public ne peut se faire qu’avec des personnels volontaires qui doivent être suffisamment équipés pour assurer leur sécurité, ainsi que celle de leurs concitoyens. Ces mesures doivent concerner l’ensemble des salariés de tout le secteur quels que soient leurs statuts.

Télécharger le communiqué