Elections professionnelles à Orange

Du 19 au 21 novembre 2019, les salariés d’Orange France ont élu leurs représentants au Comité Social Economique (CSE).

Le taux de participation à ce scrutin reste stable à 72,21%, malgré un contexte de forte remise en cause du syndicalisme et de fusion des Instances Représentatives du Personnel (IRP) qui éloigne des lieux de travail quotidiens, la représentation des salariés.

Les résultats sont les suivants au sein de l’Unité Economique et Sociale (UES) Orange :

CFE-CGC 26,08%

CFDT 25,42%

CGT 14,74%

FO 14,04%

SUD 13,46%

La CGT tient tout d’abord à saluer l’engagement de ses syndiqués dans la campagne et remercie les 8159 salariés qui ont porté leur voix sur ses listes. Elle invite celles et ceux qui ne l’ont pas encore fait, à la rejoindre.

Elle ressent sa troisième place et sa perte d’influence de 2,99%, comme un message que lui envoient les salariés pour qu’elle améliore ses pratiques et tienne mieux compte de leur vécu dans ses propositions. Ce besoin avait déjà été exprimé en 2017. La CGT n’a sans doute pas été assez loin et assez vite dans cette démarche de proximité et d’écoute.

Elle va dès les prochains jours procéder aux analyses et aux changements que ces résultats imposent.

Les salariés d’Orange ont besoin de conquérir leur avenir professionnel dans un cadre respectueux des conditions de travail, et pour garantir une qualité de prestation qui corresponde aux besoins des populations.

Dans un secteur dominé par la pression financière, cela ne sera possible qu’avec l’intervention des salariés, avec des luttes et par l’unité d’action. C’est un des enjeux de la journée d’action, de manifestation et de grève du 5 décembre.

La CGT appelle les salariés d’Orange à participer massivement à cette journée avec les autres salariés du pays.

Télécharger le communiqué