Le Chronoscope n°59 – Avril 2019

Les salariés attendent de la reconnaissance

Avec un chiffre d’affaire qui dépasse le milliard et des bénéfices qui ne cessent de croître depuis plus de 10 ans, Chronopost est devenu le leader sur son marché. C’est une entreprise qui a aujourd’hui les reins solides.  Cette envergure acquise est le fruit du travail des salariés et doit se traduire par une véritable reconnaissance… Financière mais pas que. Bien évidemment cela passe par un salaire de base réévalué et un meilleur partage des bénéfices mais la reconnaissance c’est aussi d’avoir un environnement de travail convenable, des outils de travail ergonomiques et qui protègent les Hommes. La reconnaissance c’est par exemple d’avoir des chaussures de sécurité adaptées, des agences chauffées, une salle de pause accueillante. Alors oui le siège déménage dans un immeuble de standing avec la plus grande terrasse de Paris mais rappelons que 100 % des ouvriers (et nombres de salariés) n’y travaillent pas. La reconnaissance c’est aussi celle des qualifications, compétences et responsabilités. De nombreux métiers sont montés en compétences ces dernières années sans aucune reconnaissance digne de ce nom. Que ce soit les équipiers supports, les régulateurs, les opérateurs export, il est grand temps que l’entreprise reconnaisse ses évolutions et ses Hommes à leur juste valeur.

Solidaire et actif pour défendre nos droits avec la CGT !

Télécharger le chrono n°59

Au sommaire

Page 1 

  • Edito
  • Chaussures de sécurité adaptées à chacun : Chronopost doit les prendre en charge !

Page 2 

  • NAO : La CGT force de proposition

Page 3

  • Propositions NAO à fin mars après 3 réunions

Page 4 

  • Élections de vos représentants du personnel en juin
  • Les militants CGT Chronopost réunis en convention à Montreuil
  • Culture – LIVRE