Négociations salariales à La Poste: ce n’est toujours pas satisfaisant !

Lors des séances plénières de négociations des 26 février et 7 mars, seule la CGT a dénoncé le caractère trop faible des propositions présentées par La Poste : Augmentation générale de 0,9% dans un premier temps, poussée à 1,1% par la suite pour les classes I et II. Cette augmentation sera effective au premier avril sans rétroactivité au 1er janvier ! Cela reste largement en deçà de l’augmentation du SMIC (+1,5%) comme de l’inflation (+1,85%).

Au final, les propositions de La Poste vont se traduire par une baisse du pouvoir d’achat pour une majorité des personnels. Avec une inflation mesurée à 1,85% en 2018 et près de 800 Millions d’ de bénéfices réalisés par Le Groupe, il est hors de question € de valider une régression de notre pouvoir d’achat !

Télécharger le tract