Négos salariales à La Poste: FAISONS MONTER LA PRESSION

Le 4 février s’est tenue la deuxième rencontre plénière sur les négociations salariales. Les propositions de La Poste – remises à chaud aux organisations syndicales – sont particulièrement provocantes au regard de l’urgence sociale rappelée par la CGT dans sa déclaration préalable.

Pour la CGT, les postiers ne font pas l’aumône mais exigent une juste rémunération de leur travail leur permettant de vivre dignement.

Déjà plus de 10.000 signatures sur la pétition CGT revendiquant des augmentations de salaire, le treizième mois, la prime exceptionnelle de 1000€ sont remontées à notre fédération et seront remises lors de la prochaine rencontre du 26 février.

Nous pouvons faire encore bien plus.

2018 sera encore une année de gros bénéfices pour La Poste. Les résultats seront connus dans les semaines à venir. Pour rappel 851 millions d’€uros de bénéfices au titre de 2017.

Lorsque le personnel se mobilise, La Poste est en mesure de céder des primes, à l’image du conflit sur la PIC de Poitiers où les collègues vont percevoir jusque 600€.

De l’argent il y en a !
Hors de question qu’il se retrouve dans les poches des actionnaires ! Il revient aux Postières et Postiers.

Saisissons-nous dans chaque service des pétitions et cartes pétition CGT, interpellons ensemble nos dirigeants et faisons connaître toutes nos initiatives pour exiger :

  • de réelles augmentation de salaire apportant une hausse de notre pouvoir d’achat,
  • le treizième mois,
  • la prime exceptionnelle à 1000€

Télécharger le tract