Des résultats bons, mais une prime toujours pas à la hauteur pour les postiers et postières !

C’est la présentation des résultats financiers qui a été faite au Conseil d’Administration du Groupe La Poste le 21 février 2019.

La Poste adopte toujours la même logique de communication pour présenter ses résultats. Celle-ci est uniquement inscrite dans la génération d’une situation anxiogène afin de gagner le « on ne peut pas faire autrement » ou « il faut faire des efforts ».

Pour mieux comprendre il faut connaître la définition du Résultat d’exploitation. Cet indicateur est fréquemment employé pour apprécier la performance économique intrinsèque d’une entreprise puisqu’il n’est influencé ni par les modalités de financement de l’entreprise, ni par les événements exceptionnels, tels que des coûts liés à une restructuration ou des produits résultants de la vente d’actifs, qui ont pu affecter son résultat net comptable.

C’est donc un indicateur fiable pour analyser la situation d’une entreprise. Celui de La Poste représente 892 millions d’euros.

Si l’on ajoute 1,5 milliards d’investissement et la dette qui baisse de 400 millions, il semble difficile de démontrer une situation économique difficile alors notre PDG s’emploie à présenter les résultats par la seule entrée de la baisse du courrier et la baisse de la fréquentation des bureaux de poste.

La baisse du courrier est bien réelle à 7.1 % mais il convient de mentionner la hausse des colis à 5%, quant à la baisse de la fréquentation pesée uniquement sur les bureaux de poste en diminution constante (nombre et amplitude d’ouverture) sans tenir compte des points partenaires est mathématiquement amplifié. ….

Télécharger le communiqué