Le Chronnoscope n°56 – Janvier 2019

Un grand bouleversement dans la représentation du personnel

En juin prochain, le Comité d’entreprise, les délégués du personnel et les CHSCT auront disparu. La loi Macron supprime ces instances pour les fondre dans une institution unique le Comité Social et Économique (CSE). (Voir article en page 3)

A l’occasion de ces négociations IRP, la nouvelle DRH a jeté un pavé dans la marre en annonçant que certains « syndicalistes » utilisent leur mandat de représentant du personnel pour arrondir très confortablement leur pouvoir d’achat (et leur retraite). La CGT a toujours été transparente sur le sujet et rappelle que si c’est une bonne chose que la direction cesse de couvrir ces abus, elle en a été co-responsable pendant des années (Voir courrier en page 2).
A l’heure où de nombreux citoyens exigent de l’état plus de justice fiscale et de démocratie, il est incontournable que chaque élu rende des comptes aux salariés sur les mandats confiés en leur nom. Car le pouvoir d’achat du salarié, lui, n’a pas explosé, et ce n’est pas la prime de 200 ou 300 euros de La Poste qui change la donne ! (Lire en page 4).

La CGT invite tous les salariés à exiger de véritables augmentations de salaire à l’occasion des NAO et une totale transparence de leurs représentants quant à l’utilisation de leurs mandats!

La CGT vous souhaite une excellente année

Télécharger le CHRONOSCOPE