Le CHRONOSCOPE n°54 – Nov 2018

 

Qualité de vie au travail : Chronopost affiche ses intentions… reste les actes !

 

Améliorer la qualité de vie au travail à Chronopost n’est pas une mince affaire, c’est même une petite révolution que certains au plus haut niveau ne semblent pas avoir réalisée. Les belles phrases, la communication, les intentions affichées sont bien là et savamment travaillées mais DIRE N’EST PAS FAIRE et les actes trahissent souvent les mots. (voir article sur les sous-traitants qui risquent de rester les grands oubliés et en page 3  les salariés de Roissy qu’on voudrait maintenir à travailler 7 jours sur 7).

Il s’agit donc ni plus ni moins de changer de logiciel et de convaincre chaque manager que Chronopost à tout à gagner en améliorant la QVT de ses salariés, que ce soit sur l’absentéisme, la motivation, la fierté, le climat social et donc au bout la performance !

Il ne se passera donc pas grand-chose si on continue d’évaluer la performance des chefs d’agence et DRO sur le seul critère de la productivité en ignorant notamment totalement leurs résultats aux enquêtes sur le bien-être au travail (AGPTW).

Sur ce point les arguments de la CGT commencent à être entendus (lire page 3). De là à dire que la révolution est en marche… ?

Plus que jamais la CGT appelle tous les salariés à revendiquer haut et fort une véritable amélioration de leurs conditions de travail !

Télécharger le chrono 54

Au sommaire

Page 1 : Edito  –  Salariés moyens propres,  sous-traitants, intérimaires, TOUS SOLIDAIRES

Page 2 : Martinique, la CGT obtient des avancées qui en appellent d’autres…  –  Négociation sur la qualité de vie au travail (QVT) : Les intentions et les actes !

Page 3 : Les salariés de Roissy demandent le droit à une vie privée le week-end !

Page 4 : Agences : Renforcer la présence des moyens propres : Une nécessité !      Rubrique culture