L’écho des techniques n°16

Opacité

Dans tous les sens du terme l’été a été chaud, l’automne et les saisons à venir risque de l’être tout autant.

L’annonce du désengagement de l’état dans le capital de La Poste au profit de la Caisse des Dépôts est un pas de plus vers le démantèlement du service public postal. Lequel risque de ne pas peser lourd face à l’exigence de rentabilité des nouveaux donneurs d’ordre. L’État n’étant plus l’actionnaire principal.

C’est dans ce contexte que la DT vient de mettre en place la réorganisation la plus nébuleuse de son histoire. 14% de postes en moins sur les effectifs concernés ont eu l’effet d’un petit tsunami sur le personnel. Si de rares cadres ont pu profiter de ce cataclysme et passer au travers d’obscures entretiens, certains plutôt que de subir ont choisi de quitter la DT. Mais surtout, beaucoup d’autres se retrouvent en souffrance sur des postes choisis par défaut ou des missions en marge de l’organisation initiale. Tout cela, La CGT n’a eu de cesse de le dénoncer.

Les organigrammes faits dans la précipitation, sont révélateurs du manque de préparation. Alors que la réorganisation devait être arrêtée au 3 septembre, le nombre de recrutement toujours en cours est impressionnant, la lisibilité sur les missions de chacun reste mystérieuse. Les postes non pourvus des équipes techniques ont été oubliés et parfois la structure même de la nouvelle organisation a déjà été bouleversée. Si l’on avait un peu d’humour on pourrait s’écrier qu’heureusement le CHSCT avait donné, par le biais de l’enquête externe, deux mois de réflexion supplémentaire à la Direction pour peaufiner son projet. En fait, cette partie visible de l’iceberg cache mal une réorganisation qui n’avait pour seul but de supprimer 105 emplois.

Si la rentrée a été compliquée, le plus dur reste à venir. Le fonctionnement de la nouvelle organisation sera laissé au personnel. Il devra s’en accommoder. Les inventeurs de ce nouveau montage sont déjà partis, tant pis s’il y a des couacs. Un senior de la DT nous disait : « je n’ai jamais vu une réorganisation si mal préparée, on ne sait pas qui fait quoi, les fiches de postes sont génériques, les missions confidentielles. »

Cette réorganisation est en fait une première pierre vers la prochaine restructuration de la poste de demain. 2020, qui prévoit un bouleversement postal, arrivera très vite. C’est aujourd’hui que nous construisons le futur modèle social.

C’est le 9 octobre prochain que le personnel doit se mobiliser pour se faire entendre.

Télécharger l’Echo des Techniques Courrier

page 1  L’édito, le chiffre,

page 2  Hérésie -TPAS/Retraite, attention prudence

page 3  Team 67: historique d’une mort annoncée

page 4  Les brèves