Tous ensemble le 1er Mai

A La Poste depuis plusieurs mois avec détermination, les luttes se poursuivent sur tout le territoire dans de nombreux services et en particulier à la distribution.

Dans toutes ces luttes, il est question de défendre le service public postal, de gagner l’amélioration des conditions de travail et de vie des postiers par de véritables créations d’emploi pérennes ; mais aussi de percevoir un salaire décent permettant de vivre dignement de son travail.

A VILLEFRANCHE de ROUERGUE dans l’Aveyron les facteurs avec la CGT, après 2 jours de grève obtiennent le remplacement des 3 vacances d’emplois, le passage en CDI du contrat pro et la création d’une tournée renfort pour soulager les positions surchargées.

Dans le Finistère Sud des acquis sans partir en grève ! Suite au dépôt d’un préavis de grève illimité sur l’ensemble de l’établissement de MORLAIX, les postiers obtiennent : la transformation d’un CDI intérim en poste CDI, la proposition à tous les agents en intérim ou en CDD long d’étudier leur situation, le gel de la sécabilité structurelle pendant au moins 12 semaines et qui ne pourra reprendre qu’après le bilan à 3 mois, l’engagement ferme que la prime de 200€ de l’accord national sur les conditions de travail sera versée ce mois-ci

Même situation à Vichy dans l’Allier: les salariés avec la CGT décide d’un dépôt de préavis de grève illimité à compter du 26 Avril suite à la mise en place de la réorganisation supprimant 9 emplois. La négociation dans le cadre du préavis a abouti à la satisfaction de plusieurs points dont : 7 comblements de vacances d’emplois par des CDI, 7 CDI intérimaires, le suivi des heures supplémentaires à chaque fin de semaine. Dès le lendemain de la négociation la CGT a réuni le personnel et décide de lever le préavis.

A NOYON dans l’Oise sont obtenus 3 CDI, CDIsation pour tous les CDD, maintien d’une tournée.

Toutes ces luttes démontrent que le tous ensemble n’est pas qu’un slogan et que la lutte paye : L’ALTERNATIVE EST POSSIBLE

A Rennes, à Arles, à Marseille, en Gironde, la mobilisation s’amplifie et s’intensifie. La direction de La Poste doit répondre aux justes revendications des postières et des postiers. Elle ne peut continuer à faire la sourde oreille en étant la complice d’un gouvernement qui impose des reculs sociaux sans précédent.

Dans la continuité du 22 mars, du 19 Avril et dans la préparation du 22 Mai, l’occasion est donné à tous les postiers de se saisir de la journée du 1 mai.

La CGT FAPT appelle, dans l’unité la plus large, à faire de ce 1er Mai 2018 un temps fort de mobilisation, de luttes et d’expressions revendicatives pour les droits des travailleurs, le progrès social, la paix, la démocratie et la solidarité internationale.

 

Télécharger la version imprimable