Le CHRONOSCOPE n°48 – Avril 2018

CHRONOPOST : Des ambitions mais peu de moyens !

Achats de nouvelles entreprises, nouveaux services, investissements dans l’infrastructure, les ambitions sont affichées. Emplois, salaires, formations, reconnaissance du travail, nos dirigeants ne se donnent pas les moyens de ses ambitions ! Chronopost est en perpétuelle évolution. Pour accompagner ces changements, Chronopost devrait largement investir sur ses salariés. Mieux les former, mieux les payer. Mais aujourd’hui on constate que nos dirigeants font le service minimum. De plus en plus de compétences, de responsabilités, de polyvalences sont demandées aux RDI, RSA, managers intermédiaires, etc, mais la reconnaissance ne suit pas. Les résultats sur le bien-être au travail sont décevant années après années sans que le CODIR ne prenne le problème à bras le corps !

Les NAO 2018 sont encore une histoire de RDV raté : Emplois, salaires, reconnaissance des qualifications, c’était le moment pour nos dirigeants de transformer l’essai et d’investir sur l’avenir. Mais c’est encore le service minimum et la frilosité qui l’emportent.

La CGT invite donc tous les salariés à revendiquer haut et fort la juste reconnaissance de leur travail et à s’inscrire dans le processus de luttes pour se faire entendre !

Télécharger le Chronoscope

Au sommaire

Page 1: 

NAO 2018: En faisant le service minimum, la Direction n’investit pas vraiment sur ses salariés, DOMMAGE !

Page 2:

Entretien Annuel d’évaluation (EAE): Mode d’emploi!

Page 3:

Grève de travailleurs sans papier à Chronopost Chilly Mazarin

Protéger la santé des salariés à Bordeaux et ailleurs : avec la CGT c’est du concret !

Page 4:

Enquête AGPTW : Tous les résultats doivent être présentés aux salariés et à leurs élus

Rubrique Culture Musique