Flash Cadres N°779

L’égalité femmes-hommes pour un monde plus humain

Le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes créée en 1911 par Clara Zetkin, militante révolutionnaire et féministe, a connu cette année un retentissement tout particulier. En raison de la libération de la parole des femmes sur les violences et les agressions sexuelles dont elles sont victimes. En raison aussi des insupportables inégalités salariales qui perdurent. D’autant que l’égalité salariale femmes-hommes permettrait à elle seule l’équilibre financier des retraites complémentaires au-delà de 2040. Et bien au-delà avec une augmentation des salaires pour toutes et tous qui ne serait que justice dans la répartition des richesses créées par le travail humain. Les femmes cadres sont très souvent suspectées d’une future maternité lors du recrutement et écartées au profit des hommes,  elles sont également victimes du célèbre plafond de verre au cours de leur carrière.

Rappelons également les luttes dans les EHPAD et le cri des soignantes qui souffrent de ne pouvoir, par manque d’effectifs, accompagner humainement nos aînés. Et nos pensées vont aussi à ces femmes polonaises qui défendent le droit à l’avortement, à ces femmes palestiniennes qui agissent contre l’occupation israélienne, à ces femmes kurdes qui combattent Daech en Syrie, à ces femmes turques enfermées dans les geôles d’Erdogan. La lutte pour les droits des femmes participe aussi du combat pour l’émancipation humaine, du combat pour un monde plus juste et plus humain, émancipé du capital.

Alors, déclarons avec Aragon qui rend hommage à Clara dans « Les cloches de Bâle » : « La femme des temps modernes est née, et c’est elle que je chante. Et c’est elle que je chanterai. »

FC779