Flash Cadres N°778

Un mois de mars qui promet !

Les derniers éléments d’actualité sociale donnent un éclairage supplémentaire au processus d’initiatives et d’actions qui jalonnent déjà ce mois de mars.
Si l’ampleur de l’attaque concernant le statut de cheminot et la pérennité du service public de transport ferroviaire n’échappera à personne, l’annonce d’une journée nationale d’action et de grève le 22 mars ne saurait s’appuyer sur la seule solidarité interprofessionnelle à l’égard des cheminots.
Les organisations de fonctionnaires appellent dans l’unité à l’action et à la grève ce jour là. Plus généralement, l’opportunité de faire du 22 mars le moment d’expression le plus large des revendications dans toutes les professions nous interroge aussi en tant que cadres.
L’exemple de la prise de conscience qui s’est opérée sur la CSG et le pouvoir d’achat chez les retraités, les indicateurs d’un retournement de l’opinion concernant le sommet de l’Etat sont des signes objectifs que l’heure est à l’échange d’arguments sur la base de propositions alternatives.
Combattre pieds à pieds le discours ambiant du « tous pareils », qui n’est qu’un paravent au moins disant social, constitue l’axe que porte notre Union Fédérale des Cadres.
Ni la casse du statut de fonctionnaire aux PTT hier, ni la casse du statut cadre voulue par le patronat aujourd’hui, ni le risque de casse du statut de cheminot demain, n’apportent des droits supplémentaires aux autres travailleurs !
Il n’importe pas seulement d’en être convaincu, mais bien de déconstruire l’idée d’un partage d’une supposée pénurie sociale à l’heure où le statut des actionnaires ne s’est jamais si bien porté.

 

FC778 corrigeALC