Le ChronoScope n°46 – Février 2018

2017 : Tous les objectifs atteints voire dépassés sauf… le social !

L’année 2017 sera l’année de tous les records du point de vue économique et financier. Volume d’activité, chiffre d’affaire, bénéfices, tous les résultats sont historiques ! Ce sont bien le travail et les efforts des salariés qui ont directement permis d’atteindre ces résultats.

Mais à quel prix ?

En développant toujours plus la sous-traitance et la précarité ! En exigeant des cadences qui dégradent les conditions de travail ! En ne respectant pas nos accords d’entreprise même si la CGT salue un progrès au CE (voir page 3).

Le résultat de cette politique qui priorise le financier au détriment du social s’illustre dans les mauvais résultats de l’enquête sur le bien-être au travail (AGPTW). Années après années, ils sont toujours aussi mauvais et très loin de l’objectif fixé par le plan stratégique « Préférence Client » pour rendre Chronopost attractif ! (voir p 4).

A l’heure où nous allons négocier la GPEC, les salaires et le temps de travail, il est plus que temps d’entendre enfin les revendications des salariés pour faire de Chronopost une entreprise où il fait bon travailler !!

Tous les voyants sont au vert, les moyens sont bien là. Reste la volonté de nos dirigeants ?

La CGT appelle tous les salariés à exiger une juste reconnaissance de leur travail et une amélioration des conditions de travail. C’est tout à fait possible et nécessaire !

Télécharger le Chronoscope n°46

Au sommaire:

P1 – Benéfices historiques, NAO historiques? CHICHE!

P2 – Chronopost : La Direction doit respecter les accords d’entreprise qu’elle signe!

P2 – Comité d’entreprise de Chronopost : Enfin sur les rails pour fonctionner normalement ?

P3 – Plus il y a de riches, plus il y a de pauvres ou combien faut-il de pauvres pour faire un riche?

P4 – Une nouvelle fois, les résultats de l’enquête sur le bien-être au travail sont mauvais

P4 – Rubrique culture