Flash Cadres N°776

Vite, exprimons nos attentes !

Elles étaient enfin visibles, le 30 janvier, les aides-soignantes, les infirmières et parfois les gériatres et les directrices d’établissement, dans l’action pour dire leur souffrance de ne pouvoir, faute de moyens, faire leur métier de façon tout simplement humaine.
«Dans la réalité, nous avons moins de 5 minutes pour l’aide à la toilette ou l’aide au repas en EHPAD… C’est inhumain ! ».
Mais la visibilité est là aussi dans le secteur des Télécoms et à La Poste avec les NAO (Négociations salariales Annuelles Obligatoires) qui génèrent aujourd’hui de la conflictualité. Les cadres ne comptent pas renoncer devant les propositions provocatrices des directions. Ils veulent la vérité sur leur fiche de paie, ils exigent des augmentations générales et collectives et ont leur mot à dire sur l’organisation du travail, sur le manque d’emplois qui saute aux yeux de tous et ne craignent pas d’afficher leur volonté de pérenniser un maillage du territoire, avec des services de proximité à Orange et des bureaux de Poste.
A l’exemple des conflits qui se multiplient à La Poste regroupant personnels, usagers et élus pour défendre le service public. Oui, Les cadres sont bien décidés à être visibles et entendus.
C’est dans ce contexte de solidarité et d’égalité que les écarts de salaire deviennent, au fil des jours et au quotidien, de plus en plus insupportables. Car, Si le Président de la République française déclare l’égalité femmes/hommes « grande cause nationale », ne prenons pas les vessies pour des lanternes ! Jugeons aux actes. C’est l’engagement que la CGT s’est promis de tenir en signant l’accord Egalité Professionnel à Orange, le 29 janvier dernier.
Décidément, rien n’est plus urgent que d’exprimer haut et fort nos attentes et de les faire vivre.

FC776