Accord santé/prévoyance, les postiers vont encore perdre du pouvoir d’achat!

Des avenants entre La Poste et la CFDT, FO et la liste CFTC-CGC-UNSA ont été signés le 26 juillet dernier. Des négociations en santé pour les contractuels et les fonctionnaires se sont ouvertes faisant suite à la publication de la loi sur la sécurisation de l’emploi adoptée le 14 juin 2013 qui transpose l’Accord National Interprofessionnel (ANI) qui a été conclu le vendredi 11 janvier 2013 entre le patronat et trois syndicats, CFE-CGC, CFDT et CFTC. S’il prévoit la généralisation de la couverture santé pour 3,5 millions de salariés français, il a également pour effet de limiter certains remboursements.

Pourquoi la CGT n’a pas signé cet avenant ?

Ce nouvel avenant se caractérise par le poids encore plus grand des sur-complémentaires (options) pour les fonctionnaires et sa création pour les contractuels. C’était l’analyse de la CGT lors de la mise en place des « contrats responsables ».

La participation de l’employeur est moindre pour des garanties en baisse. Le maintien ou la hausse des garanties sont pour ceux qui peuvent se le payer.

Pour la CGT c’est inacceptable.

Même si La Poste prend une partie des cotisations en charge cela ne compensera pas la perte de pouvoir d’achat. C’est pourquoi, la CGT n’a pas signé cet avenant.

 

Télécharger le tract