Compte semestriel 2017 à La Poste: bonne tenue!

A La Poste les résultats du 1er semestre 2017 sont stables, en progression de 1,1%.

Les résultats de ce premier semestre 2017 sont  marqués par :

  • la poursuite de la fermeture des bureaux de poste remplacés par des agences postales, des relais poste ou des facteurs guichetier,

  • une destruction massive d’emplois, or il ne peut y avoir de perspectives de progrès et de développement sans l’emploi stable et qualifié,

  • une augmentation historique des tarifs de + 3,1 % au 1er janvier 2017 avec un revenu de 130 M€ depuis le début d’année,

  • la monétisation du CICE de 533 M€ pour faciliter en trésorerie les acquisitions de ce début d’année (Asten Santé, Jadlog (Brésil), BRT (Italie), …) et disposer d’un bon Indicateur de Santé Économique,

  • le résultat d’exploitation a reçu un impact favorable avec une croissance organique de 1,7 %,

  • la diminution des surfaces immobilières pour 283 000 m².

Cette stratégie de rentabilité, entraîne de massives suppressions de bureaux notamment en zones urbaines. Il faut briser cette politique à court terme axée sur les suppressions d’emplois, la hausse des tarifs et la vente de son patrimoine. Dans le même temps, le recours à la sous-traitance (180 M€ en 2016) et à la précarité se renforcent, en particulier dans les activités de la branche Courrier Colis et Geopost.

L’État actionnaire majoritaire doit permettre à La Poste de se développer sur des valeurs de Service Public afin de répondre aux besoins de la population. La Poste doit donc investir à la fois dans l’humain et dans de nouvelles activités en lien avec nos missions de Service Public.

Dès aujourd’hui, la CGT-FAPT appelle tous les salariés du Groupe La Poste à participer massivement à la journée d’action du 12 septembre

Télécharger le communiqué