Exigeons de véritables négociations au COLIS

La Direction de La Poste (branche Service courrier colis) a ouvert des négociations sur la prime au colis dans les PFC/ACP/CSRH et services clients. La CGTexige avant tout l’élargissement du périmètre des négociations à tous les postiers de la branche. Effectivement, comment expliquer à un facteur qui distribue du colis qu’il n’a pas droit à la prime bonus lié à l’activité colis ?

Pas de revalorisation du bonus, suppression du bonus pour plusieurs centaines d’agents (fonctions support colis), inscription dans le temps des primes (durée de l’accord) ! …
MAIS…

dans son immense bonté La Poste daignerait intégrer le Surbonus
dans le Challenge pour les opérationnels afin d’en augmenter la durée !

La Poste présente sa feuille de route, prend la température des Organisations Syndicales afin de jauger les réactions… afin de voir si certaines seront prêtes à cautionner les reculs annoncés… puis de compléter que sans accord ce sera appliqué
de manière unilatérale par l’employeur !
Voilà la conception du dialogue social à La Poste !

Pour améliorer notre pouvoir d’achat et nos conditions de travail, soyons dans l’action le 12 septembre

Télécharger le tract

Pour peser dans ces négociations, signons massivement la pétition: Télécharger la pétition

 

Pour la CGT FAPT, c’est l’ensemble des salarié(e)s concerné qui doit s’exprimer

FACE AU MÉPRIS DE LA POSTE, La CGT-FAPT appelle l’ensemble des personnels à exiger :

  • L’attribution de l’ensemble des primes pour les agents qui traitent du colis (ACP/ PFC/ PDC/ PPDC/ PIC/ PPDCN)
  • La revalorisation de l’ensemble des primes ;
  • Conserver les primes pour les services supports ;
  • Suppression des critères comme les accidents, la maladie, les absences syndicales, la grève et les congés;
  • Des moyens matériels et des emplois stables et qualifiés pour pouvoir traiter les colis toute l’année et particulièrement dans la période
  • Refus du travail le dimanche 24 décembre 2017 (en ayant les moyens de traiter l’ensemble du trafic au 23/12 car pas de camion du samedi 23/12 à 22h au lundi 25/12 à 22h) ;
  • L’arrêt du traitement des colis en VRAC manuel
  • Reconnaissance de la pénibilité dans les métiers du colis et des qualifications par le grade de base en II.1 ;
  • Attribution d’un 13ème mois