Les postiers doivent intervenir dans la négociation des complémentaires santé/prévoyance

Les négociations sont en cours sur l’évolution de l’Accord Santé / Prévoyance des contractuels et de l’Accord Santé des Fonctionnaires. Les raisons de cette «renégociation» sont «le déficit» de la prévoyance des ACOS et la mise en conformité avec les obligations des  » contrats responsables ».

La CGT se prononce pour la solidarité entre les actifs et les retraités, entre les personnels de différents statuts à La Poste, entre les malades et les biens portants, entre les plus hauts et les plus bas salaires. Elle fait sienne le principe fondateur de la Sécurité Sociale:  » PAYER SELON SES MOYENS, RECEVOIR SELON SES BESOINS  » Elle rappelle que si les entreprises payaient à la collectivité ce qu’elles doivent (les cotisations dont elles sont honteusement exonérées, les prétendues charges), il y aurait moins besoin de payer pour une complémentaire santé. Si cet argent, issu du travail, « rentrait » dans les caisses de la Sécurité Sociale, chacun aurait droit à une meilleure prise en charge des frais de santé, pourquoi pas à 100%.

Télécharger le tract

Pétition prévoyance 2017

 

LA CGT REVENDIQUE :

  • de renforcer le socle commun, c’est-à-dire une Sécurité Sociale de haut niveau, basée sur le principe « tout le monde participe selon ses moyens et reçoit selon ses besoins »
  • des cotisations proportionnelles en pourcentage au salaire avec une prise en charge pour les retraités
  • une offre de soins de qualité qui passe par un accès aux soins de proximité et l’attribution de moyens humains et matériels pour l’hôpital public
  • l’amélioration des conditions de travail avec des embauches en nombre
  • un haut niveau de garantie pour tous les postiers actifs et retraités