Flash Cadres N°766

En marche ?

Oui, en marche ! C’est ainsi qu’il faut s’exprimer depuis le redémarrage de l’unique centrale électrique de la bande de Gaza. Au-delà d’une question relative au rationnement de l’énergie dans les territoires occupés et ses conséquences humanitaires, chacun mesure que 50 ans après la guerre des 6 jours, les perspectives de paix durable au Moyen Orient sont minces. Comment s’étonner dès lors, que les faucons se débrident, que les politiques du pire provoquent massacres et réfugiés ?

Considérer aussi ce qui se passe à Calais, comme au Perthus il y a près de 80 ans, sous l’unique prisme de la sécurité intérieure apparait comme une sinistre et insupportable répétition. 

Pourtant les enjeux sont indéfectiblement liés. Alors qu’un moment citoyen s’est achevé dans notre pays démontrant un inquiétant désintérêt pour la chose publique, le gouvernement s’apprête à attaquer le monde du travail à coup d’ordonnances.

Pendant que notre quotidien se traduit le plus souvent par une forte aggravation des conditions de travail et donc par un mal-être avec son cortège de phénomènes inquiétants.

S’il ne s’agit surtout pas de renoncer à transformer le travail, considérons la nécessité de se dire que d’autres organisations sont possibles, et si l’on veut transformer la société, tisser ensemble de nouvelles solidarités à Gaza, à Calais ou ailleurs et comme dans nos entreprises.

C’est pourquoi la CGT a lancé une campagne d’informations, de débats mais aussi de mobilisations dans les services. L’ Union Fédérale des Cadres est d’ores et déjà engagée à faire de cet été un période propice aux échanges entre cadres sur leurs attentes. En s’inscrivant dans la journée d’actions, de grèves et de manifestations du 12 septembre prochain dans toutes les entreprises, nous voulons exprimer, au-delà du mécontentement, la  volonté d’un changement économique et sociale.  

FC766