La Poste – Conseillers Bancaires – Lettre ouverte

Monsieur le Directeur,

Notre organisation s’adresse à vous suite à la journée nationale d’action unitaire de conseillers bancaires du mardi 14 mars.

Les pressions et tentatives d’intimidation pour minorer l’exercice du droit de grève n’auront pas suffi. Toutes les remontées témoignent d’une mobilisation massive de ces métiers dans la quasi-totalité des territoires, et même inédite à ce niveau depuis le mardi 5 octobre 2010. Plusieurs déclarations ont été rédigées et lues dans les lieux de rassemblements de nombreuses métropoles régionales.

Les conseillers bancaires tenaient non seulement à exprimer un réel mal être au travail qui résulte pour partie de la mauvaise application d’accords sociaux récents, mais surtout faire entendre leurs revendications concernant leurs conditions de travail et la non reconnaissance de leur engagement.

Sans qu’il s’agisse pour la CGT d’en limiter la portée et le contenu, nous estimons urgent d’apporter des réponses aux conseillers bancaires par des mesures immédiates telles que :

  • Concernant la charge de travail vécue comme excessive, nous proposons de réduire sans délai le nombre total de RDV hebdomadaires attendu à 16, qui est d’ailleurs la moyenne d’ores et déjà reconnue par vos services. Il va de soit que les heures supplémentaires effectuées doivent être payées, tout en cherchant des réponses sur l’organisation du travail lorsqu’elles se pérennisent.
  • Concernant la reconnaissance, il apparait urgent de mettre en œuvre le repyramidage proposé par la CGT : 3.1 pour les GESCLIS, ASCOM et ACI, 3.2 pour les COFIS avec passage automatique en 3.3 au bout de 2 ans, 3.3 pour les COCLIS immédiatement et groupe A pour les Conseillers Spécialisés, RC Part et MVB.
  • L’alignement du régime indemnitaire des RC Part apparaît par exemple être un élément incontournable. Concernant les CS, l’augmentation des volumes de promotion évoquée ne saurait être la réponse à une journée de mobilisation de ce niveau.
  • Mettre fin à toute forme de « benchmarking » est d’autant plus réaffirmé qu’il est inclus dans l’accord management commercial !

Info lutte FDV et lettre ouvertez mars 2017