La CGT-FAPT s’inscrit dans la lutte pour l’égalité femme-homme avant, pendant et après le 8 mars

Le 8 mars, ce n’est pas la journée de LA femme, pour offrir des fleurs ou des produits de beauté, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

En 2017, la mobilisation est plus que jamais nécessaire face à ceux qui veulent remettre en cause les droits et libertés des femmes en France, comme aux États Unis, en Russie, en Pologne ou encore en Turquie. Ce n’est pas qu’un problème sociétal. Les entreprises, avec leur logique capitaliste et leur recherche permanente de la rentabilité, participent largement aux inégalités entre les femmes et les hommes. La Poste n’est pas en reste et ce, dans tous les services, dans tous les métiers, malgré un accord égalité pro.

La CGT exige:

  • Que l’accord « égalité pro » protège les victimes de violences sexistes ou sexuelles au sein de l’entreprise quel qu’en soit l’origine.
  • Que le travail réel soit égal au travail prescrit pour apporter la sérénité à toutes et tous
  • L’arrêt des restructurations dans les services et une vraie réflexion sur la vie professionnelle, vie personnelle et vie familiale
  • Un déroulé de carrière des femmes identique à celui des hommes
  • Le même niveau de pension pour toutes et tous, même avec des interruptions de carrière

Télécharger le tract