Agir pour l’emploi, nos conditions de travail, le service public, notre pouvoir d’achat

Vidéocodage et aménagement du territoire :

La Poste, comme ailleurs hélas, affaiblit l’outil de production que sont les CTN (Centre de Traitement Numérique)

Chaque jour, cette activité dite numérique démontre, malgré les pertes d’emplois, son efficacité dans le traitement de près d’1 million d’ images. L’implantation des CTN dans les villes moyennes prouve qu’il n’est pas utile de concentrer toute l’activité dans des grandes villes, c’est cela l’aménagement du territoire.

Le vidéocodage en territoire permet de renforcer la qualité du traitement des images grâce à une proximité géographique et donc une meilleure connaissance des spécificités des départements.

Avec la mise en place de communes nouvelles, les agents constatent la dégradation du taux de lecture machine, il est plus que choquant de voir qu’une nouvelle fois une décision impulsée par l’État, celle de pousser au regroupement de communes conduit à une dégradation dans l’acheminement du courrier. Cela, la cour des comptes ne l’a pas vu.

Le devenir du courrier passe par un traitement de qualité en machine avec un délai d’acheminement en J+1, cette base de service public demeure essentielle quoi qu’en dise la Cour des Comptes. Le maintien et le développement du courrier passe par un service public de qualité, de proximité et de rapidité, l’informatique ne fait pas tout. Aujourd’hui, suite à de multiples décisions, l’industrialisation du courrier a provoqué une segmentation d’activités où trop souvent il y a ignorance de ce que fait l’autre. De la vente du courrier jusqu’à la distribution, en passant par le traitement dans les PIC, chacun travaille dans son coin avec toujours moins de moyens.

Les CTN pourraient être des outils performants pour améliorer la qualité de service si la Direction leur en donnait les moyens

Le 31 MARS, la CGT vous propose de débattre pour une riposte nationale à la Poste avec les autres salariés 

Télécharger le tract