Poursuivons la mobilisation pour de vraies négociations sur l’accord guichetier

Sur l’accord guichetier/chargé de clientèle, La Poste vient de nous informer de la transformation de la plénière conclusive du 18 février en bilatérale.

Pourquoi un tel changement?

La Poste ne doit pas confondre vitesse et précipitation !!!!

Pour la CGT FAPT, dès le début des négociations, nous avions dénoncé que ces dernières ne pouvaient se faire dans la précipitation. La Poste doit tenir compte des revendications du personnel, des conditions de travail et des moyens de remplacement.

Ou bien, La Poste n’aurait-elle pas obtenu la signature des organisations syndicales nécessaires pour la mise en application de cet accord ?

Alors que les négociations ne sont pas finies….. nous avons connaissance que des directions locales négocient ou déjà mettent en place ce « projet » d’accord sans attendre la fin de la négociation nationale !!!!

Résultat : disparition des moyens de remplacement qui sont les EARs et CERs.

Cela nous conforte, dans l’idée de revendiquer un seul et unique accord et non deux distincts comme La Poste le porte.

Afin d’obtenir satisfaction aux revendications et améliorer cet accord, il est nécessaire de poursuivre et amplifier le contact avec les guichetiers, faire signer la pétition nationale.

Cette démarche est un appui pour construire le rapport de force nécessaire à la construction de la journée d’action deuxième quinzaine de mars.

Version imprimable