Chronoscope n°23 – Janvier 2016

De l’éthique

Chronopost vient d’être condamné par l’autorité de la concurrence à une amende record de 99 Millions d’euros pour entente illicite sur les tarifs avec nos principaux concurrents. Pour la CGT il est hors de question que les fautes graves de nos dirigeants aient un impact sur les salaires, l’intéressement, les investissements et les conditions de travail des salariés.

Il est tout autant hors de question que ce soit nos sous-traitants qui trinquent, ils sont déjà bien assez précarisés comme ça, chacun étant témoin ces dernières années de la dégradation de leurs conditions de travail.

Chronopost met pourtant en avant une politique de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE). Mais force est de constater que l’éthique est soluble dans le capitalisme pour ne laisser qu’un habillage de marketing.

Il est grand temps que cette démarche devienne réelle en se concrétisant dans tous les actes au quotidien pour le bénéfice de notre image mais surtout au bénéfice des salariés moyens propres comme sous-traitants !

 

Au sommaire:

Page 1:

EDITO: De l’éthique

La raison d’être de la sous-traitance, quel que soit le donneur d’ordre, c’est la production low coast

Page 2

Prise en compte de la pénibilité pour la retraite : La montagne accouche d’une souris !

Page 3

Entente illicite sur les prix: Les salariés ne doivent pas payer !

Page 4:

Bons résultats en Novembre !

Culture : Théâtre et cinéma NOBODY de Cyril Teste

De la gymnastique pour tous les salariés à Chronopost ?

Télécharger le chronoscope n° 23