Par notre mobilisation, tous ensemble, interdisons à la Direction DPD de sanctionner un militant CGT

Sébastien LAURENCE, représentant du personnel au CHSCT de Montpellier !

Empêchons son licenciement !

Aujourd’hui c’est au tour d’un militant CGT, représentant du personnel au CHSCT d’Établissement de Montpellier, d’être menacé de licenciement par sa Direction. Sébastien LAURENCE vient en effet d’être mis à pied à titre conservatoire sans salaire dans l’attente d’un entretien préalable, au motif qu’une cliente lui reprocherait de n’avoir pas sonné lors de la distribution d’un colis et de s’être montré menaçant, aux dires de la Direction…

Les griefs évoqués sont d’une minceur hallucinante !
Cette menace de licenciement est une brutale attaque patronale contre un représentant du personnel voulant tout simplement respecter son mandat et exercer ses missions CHSCT.

Par sa procédure disciplinaire brutale, la Direction de DPD entend se soustraire à toutes ses obligations d’employeur en matière de sécurité, hygiène, et conditions de travail.

Rappelons que cet été, alors que sa direction tardait à prendre les dispositions nécessaires à la mise en sécurité des salariés, un produit toxique et des vapeurs toxiques s’étant répandus dans le milieu de travail, notre camarade avait en tant qu’élu au CHSCT demandé à sa Direction d’établissement de faire évacuer les lieux par les salariés le temps de l’intervention des services compétents. La Direction avait alors refusé…

Aujourd’hui, la Direction essaye par tous les moyens de prendre sa revanche en cherchant à se débarrasser de tout élu et mandaté voulant faire respecter a réglementation et améliorer les conditions de travail des salariés chez DPD France.

Partout chez DPD France, apportons notre soutien à Sébastien LAURENCE.
Exigeons par des motions que la Direction de DPD renonce à toute sanction !

Le 22 décembre 2015, jour de son entretien préalable : 
RASSEMBLEMENT à l’appel du syndicat départemental CGT FAPT 34

Télécharger le tract