Les salariés du Groupe la Poste placent une nouvelle fois la CGT en tête à l’élection du conseil d’administration avec 26,47% et deux élus

Si la CGT recule de 6% par rapport au dernier scrutin CA de 2010 et perd 1 élu elle progresse dans la maison mère de 0.38% par rapport aux dernières élections de 2014, de 0.18% à la Banque Postale et 2.19% à Chronopost.

Résultats en %

CGT

FO

CFDT

CGC

CFTC

SUD

Cadres

13,08

19,47

32,75

19,79

6,6

8,32

Employés

31,96

19,45

18,38

0,99

4,27

24,96

TOTAL

26,47

19,46

22,56

6,46

4,95

20,11

Ces élections interviennent dans un contexte politique et social pour le moins dramatique et déstabilisant pour nombre de citoyens dont les 247 055 salariés du Groupe La Poste.

Un contexte qui s’ajoute à une actualité dans l’entreprise faite de restructurations incessantes, de suppressions d’emplois, -27049 en 5 ans, dont 5186 depuis 2014, de dégradations des conditions de vie au et hors travail qui se traduisent depuis plusieurs mois par de nombreux conflits sociaux locaux.

C’est dans ce cadre que les salariés étaient appelés à élire leurs représentants au conseil d’administration du Groupe au travers d’un vote électronique très contesté et très contestable tant on peut dire qu’il a contribué à une participation en recul de 11 % par rapport au dernier scrutin et même de 14% dans les métiers du courrier colis

Cette abstention qui est aussi l’expression d’une contestation de la stratégie d’une direction éloignée d’eux, refusant de prendre en compte ce que disent les représentants des salariés dont la représentation est minoritaire (7 sur 21).

Ce constat valide l’exigence portée par la CGT, de faire entrer la démocratie dans les entreprises au travers de nouveaux droits d’expressions des salariés à l’exemple du droit de véto suspensif sur les restructurations et les suppressions d’emplois.

La CGT remercie l’ensemble des salariés qui ont porté leur suffrage sur sa liste. Les deux élus CGT Brigitte Jonon et Alain Bard seront le relais des
revendications exprimées par les salariés.

Elle remercie également ses syndiqués qui se sont mobilisés dans cette campagne dans une période difficile.

Version imprimable