10 SEPTEMBRE 2013: Une forte journée d’actions qui appelle à  la poursuite, dans les entreprises et avec tous les salariés, sans attendre

La CGT FAPT se félicite de la forte mobilisation des salariés du secteur des activités postales et de Télécommunications dans les rues et dans les entreprises à l’occasion de cette première journée d’action de la rentrée.

Outre la participation des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications dans les cortèges qui ont réuni au total plus de 370 000 salariés dans le pays, nous dénombrons un nombre conséquent d’arrêts de travail dans des entreprises du secteur, comme à La Poste, Chronopost, SFR, France Télécom/ Orange, Téléperformance, … avec des taux de participation nettement supérieurs aux journées d’actions du premier semestre 2013.

Cette mobilisation marque une forte exaspération des salariés face aux choix des directions d’entreprises, avec la complicité du gouvernement,  menés depuis des mois et des mois entrainant baisse du pouvoir d’achat, suppressions massives d’emplois, fermetures de services, restructurations, dégradation du service rendu à la population. Elle marque également une volonté de s’en mêler pour changer durablement cette situation.

Une autre répartition des richesses produites par le travail est indispensable pour répondre aux besoins sociaux, permettre le développement de l’emploi et des salaires voilà ce qui serait de nature à  pérenniser notre système de retraite et de protection sociale. Nous invitons les salariés à prolonger rapidement cette dynamique enregistrée le 10 septembre et à être offensifs sur le niveau des exigences sociales, dans les entreprises, les services et avec l’ensemble des salariés. Le 18 septembre 2013, le projet de réforme sera présenté en conseil des ministres, d’ores et déjà  la CGT FAPT appelle l’ensemble des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications à s’inscrire dans le processus de luttes engagé et à utiliser ce nouveau rendez-vous pour porter leurs exigences auprès des directions sous toutes formes qu’ils auront décidé (délégations, motions, pétitions, arrêt de travail …).

– Oui, il y a urgence à exiger partout dans toutes les entreprises l’ouverture de négociations salariales.

– Oui il y a urgence à exiger partout les embauches nécessaires pour assurer un service de qualité, améliorer les conditions de vie et de travail des salariés.

– Oui il y a urgence à renforcer le service public et garantir le droit à la communication pour tous en tout point du territoire.

Le règlement de ces urgences est la meilleure des réponses aux problèmes de financement de la protection sociale et des retraites. Cela passe par une permanence de l’action des salariés

La CGT-FAPT va s’adresser à nouveau à toutes les organisations syndicales dans les entreprises pour créer les conditions de l’action gagnante.

Pour être encore plus fort, la CGT-FAPT appelle les salariés à la rejoindre.

Télécharger le fichier