Flash 02-2011

En bref…

Dans quel monde vivons-nous !

Total a réalisé 10,3 milliards de bénéfices en 2010 et pourtant à la pompe, le prix du carburant, monte, monte, monte… Pour le groupe pharmaceutique Sanotis-Aventis, c’est 9 milliards de profits et on continue à dé rembourser les médicaments. L’ ISF a rapporté plus que prévu, c’est donc une bonne nouvelle et Sarko veut supprimer cet impôt des riches. C’est le monde à l’envers. Et si enfin on le remettait à l’endroit !

Syndicalisation : et maintenant, nous visons les 12 000 adhérents

11 725 FNI 2010 réglés au 31 janvier pour 11 584 pour toute l’année 2009, c’est une bonne nouvelle, puisque nous dépassons une nouvelle fois la barre des 100%, et nous pouvons envisager de gagner dès que possible en 2011 les 12 000 adhérents. Il reste encore à faire rentrer et régler tous les FNI manquants et d’avoir une attention particulière dans notre bataille pour l’adhésion.

Vie nouvelle
m’informe
donc je m’abonne
6 numéros par an
au prix de 14,30€

Le Medef impatient d’en finir avec la Sécu

« La Sécurité sociale a montré ses limites en cumulant les déficits et en ayant tellement de difficultés à revenir à l’équilibre. » Commentant les propos de Sarkozy sur le financement de la dépendance, Laurence Parisot qui sur ce dossier roule pour un système d’assurance privée obligatoire demande l’exonération totale des cotisations sociales pour les petites entreprises. Il ne s’est trouvé aucun journaliste pour lui demander comment la Sécu est censée retrouver l’équilibre si les patrons ne cotisent jamais !

La facture du vieillissement

A l’heure des restrictions budgétaires, l’allocation personnalisée d’autonomie est au cœur d’un conflit entre les départements et l’Etat. Ce dernier ne verse que 1,5 milliard aux départements dont les dépenses de l’APA se sont élevées à un peu plus de 6 milliards d’euros en 2010. L’Etat se désengage sous prétexte qu’il n’y aurait pas d’argent alors que dans le même temps, il trouve 5,5 milliards pour diminuer la TVA des restaurateurs. Deux poids, deux mesures, mais au final la facture ne risque t-elle pas de se retourner vers les personnes âgées et leur famille ?

1 000 points de rencontre et journée nationale d’action des retraités : ça marche ensemble !

C’est une décision du dernier comité général de l’UCR. Organiser 1 000 points de rencontre sur les lieux publics et de vie des retraités, avec en perspective d’échanger avec eux, de construire des mobilisations pour gagner des avancées tant sur le niveau des pensions et sur d’autres attentes, de proposer l’adhésion et l’abonnement à Vie nouvelle. L’UFR invite toutes nos sections à s’inscrire dans le plan de travail des USR pour les investir et à prendre l’initiative d’en tenir au moins un par département. Ces points de rencontre qui devraient devenir une permanence dans notre activité participent aux initiatives qui s’articulent autour et dans la journée nationale d’action des retraités du 17 mars. Rappelons que pour le 1er avril, le gouvernement doit annoncer le montant de la revalorisation des pensions pour 2011, faisons en sorte de ne pas rater ce rendez-vous.

Je m’informe aussi sur :
Le site internet de l’UCR :
www.ucr.cgt.fr
Le site internet de l’UFR :
www.cgt-fapt.fr

Infos sociales…

COGAS du 3 février 2011 : un budget social encore en baisse !

Malgré un recul de 4 millions d’euros sur le réalisé 2009 et une baisse supplémentaire de 3 millions sur 2010, les organisations syndicales CFDT et FO ont voté ce budget avec les 8 représentants de La Poste et 3 secteurs associatifs. La CGT et SUD ont voté contre, la CFTC s’est abstenu et un vote nul associatif. La CGT a été la seule à protester contre le prélèvement de 3% du budget fonctionnement des associations. Elle a demandé plus de moyens pour l’action sociale et un budget décent pour les prestations des retraités, notamment sur l’aide à domicile et les chèques vacances.

Chèques vacances pour les retraités

C’est toujours le parcours du combattant et il faut être miséreux (ne pas dépasser 7940€ de QF) pour obtenir 35% d’abondement de La Poste, autrement dit ne pas pouvoir épargner; ensuite c’est dégressif pour tomber à 10% pour un quotient de 13 à 14000 euros, ça ne coûte pas cher à La Poste.
Pour ceux qui ont internet, les barèmes et les informations sont sur le « portail malin », pour les autres N° 0800 000 505 : appel gratuit. Ce n’est pas d’aumône dont nous avons besoin, mais d’un véritable social pour tous.

Délégation de l’UCR à Matignon

A l’occasion du comité général de l’UCR, les 120 responsables des USR et des UFR se sont rendus à Matignon le 20 janvier pour déposer 50 000 signatures exigeant l’augmentation du pouvoir d’achat des retraités et le financement de la perte d’autonomie par la solidarité nationale. Ils ont été accueillis par les forces de police qui les ont encerclés. Une délégation a été reçue à l’entrée de Matignon par un attaché. Déjà, le 25 novembre, lors de la journée d’action unitaire, le 1er Ministre avait refusé de rencontrer les organisations syndicales de retraités. Le mépris reste la marque de fabrique du gouvernement à l’égard des retraités. Cette initiative sera suivie par d’autres en 2011 afin de permettre aux retraités de se faire entendre.

L’hôpital public malade de la loi HPST

Après les hôpitaux parisiens, de nombreux hôpitaux de province sont dans l’action. Pas étonnant que la pétition « défendre l’hôpital public assurant l’accès égal pour tous à des soins de qualité » dépasse le million de signatures. Payer plus pour se faire soigner moins çà suffit, c’est le message de tous les acteurs de santé qui appelle à une mobilisation populaire le 2 avril prochain.

Injustice envers les mères de famille : merci à la CFE-CGC !

La loi de réforme des retraites du 9/11/2010, précise (art 98) que les indemnités journalières perçues pendant les périodes de maternité seront inclus dans le salaire de référence servant au calcul de la pension vieillesse, ce qui correspond à une demande de la CGT. Mais le gouvernement entend appliquer cette mesure seulement aux congés maternité débutant le 1er janvier 2012. Ce qui exclut les mères d’enfants déjà nés. Au Conseil d’Administration de la CNAV, des études pour une application plus efficace et plus rapide ont été proposées par les administrateurs CGT et d’autres O.S. Cette proposition a été refusée de justesse: 15 voix contre 14, la CFE-CGC ayant joint sa voix à celle des employeurs! La CGT continuera la bataille sur ce dossier, la maternité ne doit pas être un handicap pour la retraite des femmes.

Sur l’agenda :

24 février : actions en direction des chambres patronales pour les retraites complémentaires
8 mars : journée d’actions et d’initiatives revendicatives pour l’égalité salariale hommes femmes
17 mars : journée nationale d’action des retraités à l’appel de l’UCR pour le pouvoir d’achat
2 avril : journée d’action pour la défense de l’hôpital public et les moyens pour la santé

International

Grèce

Les Grecs préparent la grande journée de grève générale du 23 février en multipliant les manifestations et journées d’action par secteur. Toutes les catégories de salariés sont concernées et avec leurs syndicats réclament des conventions collectives du travail, la suppression des licenciements, des mesures contre la hausse des prix et la baisse du niveau de vie.

Forum de DAVOS

Parmi les sujets en débat du 41ème forum de DAVOS, il y en a un qui a prévalu, celui des dettes publiques. Au nom des grands équilibres économiques, les pays émergeants ont sommé les pays riches de se désendetter tout en s’inquiétant du handicap que pourrait constituer la démocratie pour prendre des mesures impopulaires. Les démocraties libérales n’ont rien à envier à « l’efficacité des régimes autoritaires ».

Forum social DAKAR.

Le monde est entré dans une nouvelle phase de décolonisation. Pour ce 2ème forum social mondial sur le sol Africain, on peut poser la question suivante : « quelle influence auront les révoltes populaires qui secouent ce continent de la Tunisie à l’Egypte en passant par le Yémen, la Mauritanie, la Guinée, la Jordanie et l’Algérie ? ». Questions sociales, attaques contre les oligarchies, préciser la démocratie et les libertés, voilà les conditions nécessaires pour changer le cours des choses.

Un vent de liberté.

A Tunis, Alger, Le Caire par millions ils ont exigé le départ de leurs tirans, le refus de la misère et des injustices sociales, la démocratie. Un vent de liberté souffle sur la région, personne ne sait jusqu’où il ira mais déstabilise les pouvoirs en place et, leurs alliés occidentaux. Ce qui est certain, c’est si l’Egypte, poids lourd politique, diplomatique dans la région parvenait à se séparer de ses ex-dirigeants, l’onde de choc serait énorme.

Télécharger le fichier
Télécharger le fichier