Flash 09-2010

En bref…

Une alouette pour un cheval

Supprimer le bouclier fiscal, pourquoi pas dit –on dans le camp de la droite ! Elle suggère même d’aller plus loin en proposant également la suppression de l’impôt sur la fortune ! Mais voilà, en faisant chauffer la calculette, on trouve d’un côté 679 millions d’euros qui retournent dans les caisses de l’Etat, et de l’autre un manque à gagner de 3,2 milliards, soit au final 2,5 milliards d’euros de cadeaux en plus pour le confort des riches. Décidemment, au royaume des « réacs » on ne manque pas de mauvaises idées !

On a retrouvé le trou !

Dans son rapport annuel, la cour des comptes indique que les exonérations de cotisations sociales et toutes les mesures dérogatoires dont profitent les entreprises constituent un manque à gagner de 172 milliards d’euros en 2009. Soit plus que les déficits cumulés des budgets de l’Etat et de la Sécu ! Chercher l’erreur !!!

Vie nouvelle
m’informe
donc je m’abonne
6 numéros par an
au prix de 14€

Campagne pour le Pouvoir d’Achat des retraités

La campagne de pétitions pour l’augmentation du pouvoir d’achat des retraités est engagée. Un peu moins de 8000 signatures collectées à ce jour pour 10 départements. Il s’agit que toutes les sections s’en emparent pour débattre avec les retraités, les faire signer et les inviter à participer aux mobilisations. La réussite de la journée nationale d’action unitaire des retraités prévue pour le 25 novembre va dépendre de notre capacité à porter très haut et très largement le revendicatif spécifique. Courant décembre, les pétitions seront portées le même jour aux Préfets et aux élus.

La CDC entre à la Poste

Comme prévu, la CDC va entrer dans le capital de La Poste à hauteur de 26% en échange d’une injection de 1,5 milliard d’euros. Le fait que la CDC soit un actionnaire public avait été avancé comme un garde-fou par le gouvernement dans la bataille du changement de statut de La Poste, il est a craindre que la CDC se comporte en investisseur « privé » et exige la mise à mal des missions de service public en poussant à toujours plus de rentabilité dans l’objectif de la privatisation de la Poste.

L’adhésion doit être placée au cœur des mobilisations

10708 FNI 2010 réglés au 31 août à Cogétise, soit 92,5% du total de l’année 2009. C’est un rythme lent et des dispositions en urgence doivent être prises pour atteindre dès que possible et dépasser les 100%.
Un courant d’adhésions traverse les dernières mobilisations qui ont contribué à en réaliser 81 à ce jour depuis le début de l’année. Profitons des prochains rendez-vous pour proposer aux retraités présents de se syndiquer.

Budget 2011 : austérité au menu

Alors que les plus riches vont continuer à bénéficier de cadeaux fiscaux, les bas et moyens revenus vont subir une double peine. Plus de prélèvements et moins de prestations sociales et de services publics. Entre autres : des dizaines de milliers d’emplois publics supprimés, une baisse de – 2,6% des crédits à la ville et au logement, l’abaissement du taux de remboursement des médicaments de 35 à 30%, taxe sur les complémentaires santé, hausse de la TVA, le gel des dotations aux collectivités locales et donc moins d’argent pour financer les politiques sociales et culturelles… Autant de mesures qui généreront au final, une baisse du pouvoir d’achat.

Infos sociales

Le COGAS de la Poste s’est réuni le 22 septembre pour examiner le redéploie-ment budgétaire 2010. Ce budget bien
qu’insuffisant au regard des besoins des postiers actifs et retraités n’a pas été dépensé entièrement, notamment les chèques vacances des actifs et retraités, l’aide au maintien à domicile des retraités. Lorsque l’on connaît les difficultés existant pour accéder à ces prestations ce n’est pas surprenant. Les dirigeants de La Poste voudraient à terme supprimer toute participation financière pour les retraités, aucune considération pour ceux et celles qui ont contribué à l’essor de La Poste pendant des années! La CGT a fait des propositions concrètes, pour améliorer le social des postiers. La Poste doit les prendre en compte et cesser de dilapider les crédits sociaux en enquêtes ou audits, destinés soi-disant à connaître les souhaits du personnel.

Protection Sociale Complémentaire (PSC)

La loi de privatisation de La Poste du 9 février 2010 prévoit la mise en place de la PSC pour les fonctionnaires. Cela se traduit par la mise en place de contrats collectifs pour les actifs, négociés entre La Poste et une mutuelle. Si la MG semble être l’interlocuteur privilégié, La Poste veut traiter ce dossier au rabais et dans la précipitation. Lors de la plénière du 22 septembre, la CGT a rappelé ses valeurs de solidarité entre actifs et retraités, un haut niveau de garantie pour tous et un coût de cotisation faible pour le postier avec une prise en charge à la hauteur par l’employeur. Les retraités n’accepteront pas de payer la note… (À suivre attentivement)

7 décembre fête des diffuseurs de Vie nouvelle

Nos 65 diffuseurs et diffuseuses sont invités à cette rencontre à la fois studieuse et festive, ils vont la préparer en travaillant à l’augmentation de leur diffusion. Quant aux sections qui n’ont pas encore de poste, quelle belle occasion de le créer.

7,836 millions de pauvres en France

l’INSEE vient de publier les chiffres de la pauvreté en France. 13 % de la population, soit près de 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté (950 euros), calcul effectué pour 2008. On peut penser que la situation d’aujourd’hui c’est encore aggravée compte tenu des effets de la « crise ». Il faut revenir 30 ans en arrière pour retrouver de tels chiffres. Les jeunes et les retraités sont les plus touchés par les difficultés pour finir la fin de mois. Au moment où le monde des affaires montre le luxe insolent de certains, il est bien de rappeler ces données, elles sont le reflet malheureux de la vie de millions gens.

Economie sur les malades âgés !

« Les maisons de retraite reçoivent trop d’argent pour assurer les soins de leurs résidents ! » C’est en substance ce qu’ose signifier le gouvernement dans son projet de budget 2011 pour la Sécu. Alors que le taux d’encadrement en personnel soignant plafonne à 0,5 agent pour 1 résident pour une préconisation de 1 soignant pour 1 résident, ce qui serait mieux, le gouvernement veut instituer un mécanisme qui conduirait à réduire la dotation financière actuelle des établissements.

Sur l’agenda :
21 octobre : rencontre des confédérations pour décider de la suite à donner après la journée du 19/10
25 novembre : journée nationale d’action des retraités

Je m’informe aussi sur :
Le site internet de l’UCR :
www.ucr.cgt.fr
Le site internet de l’UFR :
www.cgt-fapt.fr

International

29 septembre : l’Europe des peuples avait rendez-vous

Un vent de résistance sociale s’étend aux 4 coins de l’Europe pour faire face à l’austérité et à la subordination de l’Union Européenne aux marchés financiers. Afin de faire converger ces luttes et de peser sur les instances Européennes, la CES avait appelé a faire du 29 septembre une grande journée de mobilisation européenne. Plus de 120.000 manifestants ont déferlé dans les rues de Bruxelles et d’autres dans toute l’Europe pour faire entendre leurs revendications.

Portugal : vers une grève générale

Baisse des salaires dans la fonction publique, hausse de la TVA, gel des retraites… Pour contrer le plan d’austérité gouvernemental, les syndicats portugais annoncent un mois de novembre très agité en mobilisations sociales. Le 24 novembre devrait être un temps fort avec une grève générale qui s’annonce massive.

Bulgarie : on se bat aussi pour les retraites

Des milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Sofia le 7 octobre contre la réforme des retraites du gouvernement Bulgare. A la clé, une baisse des pensions et un allongement de la durée des cotisations. Dans ce pays le plus pauvre d’Europe, l’austérité est aussi la voie choisie.

Espagne :

Pour la première fois depuis longtemps, l’Espagne était en grève générale. On a compté 10 millions de grévistes le 29 septembre. Les syndicats Espagnols ont choisi ce jour car c’était celui de la mobilisation Européenne. Au plan national les Espagnols ont pris sur la tête un plan d’austérité de 50 milliards d’euros, 5% de baisse du traitement des fonctionnaires, une tentative de relever l’âge de la retraite à 67 ans et une réforme assassine du droit des travailleurs. Pas étonnant que les Espagnols soient aussi mobilisés !!

Télécharger le fichier