Projet de réforme des retraites CHRONOPOST: Mobilisation Générale

Montreuil, le 26 août 2010

Hommes, femmes, jeunes, moins jeunes : Chacun est concerné et doit s’impliquer !

Le gouvernement pensait qu’en dévoilant son projet de loi sur les retraites à quelques jours des congés d’été, que l’affaire serait entendue. La mobilisation du 24 juin dernier avec 2 millions d’hommes et de femmes dans la rue a démontré, au contraire, que les Français n’accepteraient pas la régression qu’implique ce projet.

Ce texte est tout simplement inacceptable car injuste, particulièrement pour les jeunes générations, les femmes aux carrières discontinues, les salarié(e)s exerçant des métiers pénibles…

Si notre précédent tract du 14 juin (disponible sur cgt-fapt.fr rubrique « mon entreprise » ) était axé sur la non prise en compte de la pénibilité, nous rappelons aussi que les femmes ont, en moyenne, une pension inférieure de 30% à celles des hommes et que la réforme proposée induirait une nouvelle baisse des pensions ou un départ obligé à 67 ans pour 30% d’entres elles.

Ce projet est également injuste dans son financement qui repose essentiellement sur le travail. En effet, selon les propres chiffres du gouvernement, les hauts revenus, les revenus du capital et des entreprises ne participeraient qu’à hauteur de 15% au total !

En bref, ce projet de réforme est l’un des plus répressif d’Europe :

? Avec en moyenne 54% du salaire, le niveau de pension en France est un des plus bas d’Europe. Il est de 72% dans les 30 pays de l’OCDE et de 74% en Europe.
? La durée de cotisation avec 41.5 ans exigées deviendrait l’une des plus longue d’Europe : Elle est de 30 ans en Grande Bretagne, 35 ans en Allemagne, Italie, Espagne et Belgique, 37 ans en Autriche et 40 en Suède !

? Pour l’OCDE, ce projet de réforme est un des plus lourd d’Europe pour les salariés. Avec les 2 premières réformes de 93 et 2003, il représente plus de 100 milliards d’€uros sur le dos des seuls salariés.

La CGT a mis en débat 10 propositions réalistes dont le maintien de la retraite à 60 ans. Elles sont développées dans un tract intitulé « On peut gagner » disponible sur le site cgt.fr ou en contactant vos délégués sur vos sites ou ci-dessous. Aujourd’hui, rien n’est joué et une fois de plus, tout dépendra de notre mobilisation le 7 septembre.

Refusons cette réforme qui est une régression et une injustice pour notre société
et nos enfants. Réagissons et souvenons-nous du sort que nous avions fait au CPE lorsque nous étions descendus massivement dans la rue !

Tous en grève et dans la rue le 7 septembre prochain

Télécharger le fichier