EXAPAQ – Retraite : tous dans la rue le 24 juin pour imposer une réforme plus juste

– Risques psychosociaux en hausse liés notamment aux demandes de la Direction de toujours augmenter la productivité, d’améliorer la performance, d’individualiser le travail et la gestion des salariés.
– Travail répétitif, travail debout, troubles Musculo-Squelettiques en hausse. Ils sont liés à l’augmentation des cadences, à la manutention et aux ports de charges répétitifs, charges dont le poids moyen augmente constamment.
– Le travail de nuit qui, au-delà de la pénibilité qu’il induit, déboussole la vie des salariés en perturbant fortement les rythmes biologiques et la vie de famille.
– Mauvaise ambiance thermique et sonore des agences : Travail dans le froid l’hiver et dans la chaleur l’été, travail dans le bruit incessant des mécanisations.

Télécharger le fichier