Un 22 septembre qui comptera à  La Poste

La journée d’action nationale d’action du 22 septembre 2009 à l’appel des fédérations CGT, SUD, CFDT, FO et CFTC contre la privatisation de La Poste, , est marquée par de puissants arrêts de travail des postières et des postiers, estimée entre 35 et 40% de grévistes et d’importantes participations aux rassemblements et manifestations dans tout le pays.
_ Ces chiffres sont comparables à la journée d’action du 23 septembre 2008.

Manifestement les messages pour rassurer les postiers ne sont pas passés !
_ Une nouvelle fois, les personnels avec leurs organisations syndicales ont réaffirmé leur opposition intacte et résolue à la privatisation de La Poste et donc au changement de statut de La Poste en société anonyme et à l’ouverture du capital.

Ils ont aussi réaffirmé l’exigence d’un véritable service public postal moderne et rénové assurant l’avenir de La Poste et garantissant l’emploi, le maintien et l’amélioration des garanties de tous les personnels.

Cette journée conforte les multiples actions de ces derniers mois des postiers qui se battent contre les restructurations et réorganisations de tous ordres et pour leurs revendications.

La CGT propose qu’un nouveau rendez-vous unitaire de grèves et de manifestations soit donné sans tarder aux postières et aux postiers.
_ Le 7 octobre , journée interprofessionnelle unitaire à l’appel de 6 organisations syndicales peut en être l’occasion.

La CGT appelle également à assurer la réussite de la consultation populaire du 3 octobre prochain, consutaltion qui s’organise dans toute la France.

Rien n’est joué ! Aujourd’hui comme hier.