Flash UFR N° 6.09

« Nous avons besoin de nouvelles règles qui nous tirent vers le haut ». A écouter le monarque élyséen discourir ainsi à la tribune de l’organisation internationale du travail à Genève, on hallucine quand dans le même temps ce monstre d’insensibilité conduit un train fou en France qui explose l’hôpital public en attendant d’ouvrir en grand le juteux marché de la protection sociale aux assurances privées, supprime les emplois publics par dizaines de milliers, organise la chasse aux chômeurs et crée un RSA, véritable trappe supplémentaire aux bas salaires, refuse d’augmenter le SMIC, les minima sociaux et dignement les pensions. Et comme cela ne suffisait pas, il envisage de rallonger l’âge de départ à la retraite.
Il est vrai et la CGT avait prévenu, l’abstention aux élections européennes serait le pire ennemi des salariés et des retraités. Les résultats, sont qu’aujourd’hui la poussée verte et bleue noire, issue chacune d’un mélange particulier, ainsi que la mobilisation du 13 juin donne à Sarko l’occasion de parader pour tenter d’accélérer son processus de réformes. Mais la colère sociale reste intacte et les revendications portées dans l’unité par les 8 organisations syndicales depuis le début de l’année doivent trouver un nouveau souffle durant les prochains mois. Toutes les dispositions doivent être prises pour assurer une continuité de l’activité syndicale avec des plans de travail d’été qui s’appuient sur nos collectifs de militants et de syndiqués présents, qui prévoient des initiatives et autres points de rencontre avec les retraités, qui ciblent des adhésions possibles et des FNI à régler. Telles sont nos responsabilités syndicales pour être à la hauteur des attentes des retraités.

En bref…

50 000 pétitions contre le travail du dimanche ont été remises au ministre du travail le 4 juin par une délégation de la CGT conduite par Bernard Thibault. La pétition continue de circuler pour obtenir l’abandon du projet de loi.

L’Etat revient à la charge pour transformer la Poste en société anonyme et la privatiser. Le ministre de l’industrie qui a présenté le projet de loi a confirmé le passage en force par une procédure d’urgence parlementaire. La CGT appelle à l’élargissement de la mobilisation unitaire pour contraindre le gouvernement à renoncer à son projet

La retraite à 67 ans !!!

A l’aune des déficits annoncés de la Sécu, dont la branche vieillesse perdrait 7,7 milliards d’euros en 2009, le gouvernement parle de repousser l’âge de départ en retraite. Cette annonce ravit le MEDEF, qui considère depuis longtemps qu’il faut ajouter aux 41 années de cotisations un report de l’âge légal. Bernard Thibault a réagi vivement et a indiqué aussi « qu’une mesure de ce type aurait pour conséquence de diminuer les pensions ».
Toutes les réformes passées ont amené une diminution du montant des retraites sans pour autant résoudre le problème des déficits. Plutôt que de rogner encore sur les droits, le débat pourrait porter comme le propose la CGT sur une augmentation des ressources qui passe par un développement de l’emploi, mais aussi par une mise à contribution de tous les revenus, dont les revenus financiers, de mettre fin aux exonérations de cotisation sociale des entreprises.

Santé et perte d’autonomie : les assises sur les rails

C’est une décision du 8ème congrès de l’UCR. Tenir des assises nationales sur le droit à la santé et la perte d’autonomie. Elles se tiendront le 19 novembre 2009 à Paris et sa préparation sera l’affaire de toute la CGT et c’est tant mieux en terme d’efficacité dans l’appréhension d’un problème de société et de droit à la santé pour tous les âges de la vie.
La balle est dans le camp des instances territoriales, professionnelles et multiprofessionnelles pour travailler en amont le revendicatif sur ce terrain et d’engager des initiatives ouvertes qui nourrissent la réflexion et les mobilisations.

Droits familiaux et conjugaux : danger pour les retraites

Le 4 juin, la CGT a réaffirmé, lors de l’audition à l’assemblée nationale sur le rapport du COR, que les inégalités de durées d’assurance s’ajoutent aux inégalités salariales car la moyenne des trimestres validés par les femmes reste très inférieure à celle validée par les hommes. La CGT a insisté sur le fait qu’il était possible de préserver les majorations de durée d’assurance (MDA) pour enfant en l’associant à l’accouchement et la maternité. Une remise en cause de la MDA aurait des effets désastreux sur la pension des femmes. La vigilance s’impose !

Infos sociales…

Audience à France Télécom et à la Poste

La fédération et son UFR ont été reçues à notre demande le 11 mai au siège de FT et le 3 juin à celui de la Poste. A l’ordre du jour de ces rencontres, les revendications des retraités dont la priorité porte sur le pouvoir d’achat et le niveau des pensions. Le social entreprise dont les retraités veulent continuer à bénéficier a fait l’objet de plusieurs interpellations de nos délégations : des budgets qui prennent en compte les besoins sociaux des salariés retraités, MG et participation des entreprises à la cotisation de la complémentaire santé des salariés actifs et retraités, transports, loisirs, aide ménagère, logement…).
Outre le volet revendicatif évoqué, nous avons demandé que la Poste et FT s’efforcent d’avoir une communication dédiée et accessible à l’ensemble des retraités sur leurs droits et démarches en matière de prestations sociales. Nous avons réclamé la liste des retraités avec leur adresse au même titre que l’ANR.
Vous trouverez les comptes-rendus intégraux des 2 audiences dans les syndicats départementaux.

Renforcement

Au 11 juin, 24 495 adhésions à la CGT depuis le début de l’année, dont 1984 pour notre fédération qui intègre les 83 réalisées par notre UFR.
Le besoin de se rassembler, de faire front, de se mobiliser et se faire entendre du gouvernement et du patronat doit se confirmer par une amplification de la syndicalisation. Cela passe naturellement par une appropriation de l’enjeu par toutes nos sections et syndicats départementaux. Rencontres avec les retraités, visites à domicile, toutes formes de contacts sont à privilégier pour engranger des résultants palpables qui permettent très vite d’atteindre et de dépasser les 100% de FNI réglés à Cogétise par rapport à 2008, et de se placer vraiment dans une perspective de renforcement de nos forces organisées.

49ème congrès de la CGT

Il se tiendra du 7 au 11 décembre 2009 à Nantes. Il convient dès à présent d’engager les discussions, du moins les favoriser dans toute la CGT, sans attendre la publication des documents. Au-delà des textes soumis aux débats, la question essentielle qui est posée est de construire un rapport de force d’une autre dimension qui place les salariés et les retraités en situation de conquêtes. Travailler à un rapport de force gagnant, c’est aussi avoir un regard lucide sur l’état de nos forces et les problématiques liées à une syndicalisation de masse, nos modes de fonctionnement et d’organisation de la CGT elle-même. Parmi les moyens mis à la disposition des syndiqués pour échanger, la CGT a ouvert un forum de discussion sur son site internet : www.cgt.fr

Assemblée Générale nationale de la MG des 12 et 13 juin

Par 97 voix contre sur 377 suffrages exprimés, le rapport moral a été adopté par l’AG d’Issy les Moulineaux avec des orientations qui confirment le choix opéré depuis plusieurs années par les dirigeants de la MG de faire disparaître la mutuelle au profit d’une structure singeant les méthodes des assurances. La mutuelle choisie le cavalier seul en se retirant de la Mutualité Fonction Publique. Les adhérents devenant « clients » risquent de payer chèrement cette rupture totale avec le mutualisme.

International

L’Iran souffle le chaud et le froid

Sur quoi peuvent déboucher les révoltes dans les prochains jours ? Ce pays ou les inégalités se sont creusées depuis des années avec une hausse de la pauvreté et une explosion des richesses à l’opposé. Une chose est sure, aucune répression ne viendra à bout d’un peuple qui aspire à vivre autrement.

Etats-Unis

Le constructeur GENERAL MOTORS est en panne. D’un coté la maison mère pourrait passer sous la coupe de la loi des faillites et donc restructurer en profondeur l’entreprise ; de l’autre ses filiales Européennes, dont OPEL menacée de faillite, sont a la recherche de repreneurs ; FIAT et MAGNA sont sur les rangs, conséquences : de part et d’autre de l’Atlantique, des milliers d’emplois sont en jeu !

La CES à PARIS

Le thème de cette conférence à mi mandat avait un objectif prin- cipal : analyser la mobilisation des syndicats et voir comment celle-ci peut être utilisée de manière efficace pour renforcer le syndica- lisme Européen. Rappelons que la CES compte 82 syndicats dans 36 pays Européens et qu’elle compte aujourd’hui plus de 60 millions de membres ce qui représente une force considérable pour peser sur les choix économiques et sociaux en Europe.

Pérou : solidarité avec les communautés indigènes

Le massacre d’une trentaine de civils indigènes de la forêt amazonienne a suscité une vive indignation au Pérou et dans le monde entier. La CGT, dans un message aux organisations syndicales de ce pays a condamné avec la plus grande fermeté la répression systématique des luttes des communautés indigènes et l’obstination du gouvernement dans sa volonté de privatiser l’eau et les forêts en faveur d’entreprises transnationales. Elle réaffirme sa solidarité envers les peuples amazoniens et leurs légitimes revendications.

Télécharger le fichier