La réforme du statut de La Poste reportée, un point d’appui pour garantir l’avenir des postiers et du service public postal

Le gouvernement doit maintenant renoncer définitivement à tout projet de privatisation de La Poste.

De son côté, La Poste doit cesser de saboter le service public et d’aggraver les conditions de vie et de travail du personnel
Ainsi, dans plusieurs départements, le distribution quotidienne du courrier, hors dimanche, n’est pas assurée, La Poste faisant le choix de supprimer des emplois et des tournées en imposant des congés non souhaités aux facteurs et de ne pas tout distribuer en privilégiant le courrier dit urgent. De trop nombreuses fermetures de bureaux de poste se produisent tous les jours se traduisant par une baisse de la qualité du service public et des droits et garanties des agents.

Tout cela met à mal le service public postal auquel est très attachée la population.

De plus, c’est en totale contradiction avec l’obligation légale de distribution du courrier 6 jours sur 7, avec les engagements de l’Etat et avec les déclarations récentes du président de la Poste sur l’ouverture des bureaux.

La Poste doit cesser ses réorganisations incessantes accompagnées d’une modification des règles de gestion qui concourent à une privatisation rampante.

Pour un service public répondant aux besoins de tous, La Poste doit rompre avec sa politique de réduction des coûts à tout prix alliant suppressions d’effectifs, baisse des droits et garanties du personnel et dégradation des services rendus.

La CGT Fapt appelle les personnels à poursuivre leur mobilisation aux côtés des élus et de la population pour s’opposer aux choix néfastes du gouvernement et de la direction et pour gagner sur les revendications en terme de salaire, d’emplois, de garanties collectives, de service public.
Elle propose en cela de rencontrer les organisations syndicales de La Poste afin de se saisir de l’appel unitaire interprofessionnel de l’ensemble des organisations syndicales à faire du 26 mai une journée de mobilisations décentralisées et du 13 juin une journée de manifestations dans toute la France.

Télécharger le fichier