TRANS-INFOS : Le 29 janvier raisons d’être dans l’action

Se rassembler pour exiger d’autres choix : C’est possible !

La preuve, nous avons fait plier la Direction en octobre après l’annonce de la suppression des primes. Après la mobilisation massive du personnel, les objectifs ont été revus à la baisse afin de permettre au plus grand nombre d’obtenir sa prime.
Nous avons donc fait la démonstration à la Direction que tous unis nous pouvons gagner.
Et si on recommençait

Notre pouvoir d’achat ne cesse de se dégrader. Nous aspirons à la sécurisation de notre salaire et souhaitons une augmentation de notre rémunération brute.

La politique salariale doit se fonder sur la reconnaissance de nos qualifications et de nos compétences. Nous ne devons pas subir la pression mise sur l’entreprise par les actionnaires qui souhaitent voir la masse salariale baisser pour garder leur part de dividendes.

La baisse de nos salaires, le caractère toujours plus aléatoire de la part variable doit nous faire réfléchir à la nécessité de s’unir dans l’action pour faire reculer la Direction face à son projet de destruction massive de nos acquis.

Rappelons nous au lendemain même des négociations salariales où la Direction annonçait ne pas être en mesure de nous augmenter prétextant la crise aussi à Transcom. Nos cadres dirigeants non content d’être augmenté en moyenne de 11% ( hors avantages en nature) se paient du bon temps à Center Park sur l’argent gagné par votre force de travail.
Séminaire nous dira-t-on !
Oui mais pourquoi faire ?

Pour mieux restructurer l’entreprise et mettre en place des accords d’annualisation ? Pour mieux exploiter les salariés pour faire encore et encore du profit ?

La CGT exige une ouverture urgente de négociations.

LA CRISE C’EST EUX, LA SOLUTION C’EST NOUS…
TOUS ENSEMBLE DANS LA RUE
LE 29 JANVIER

Des conditions de travail en constante détérioration

Pressions constantes sur les salariés la CGT a ainsi interpellé la DRH groupe sur les dérives de comportement de responsable Elle attend de la direction qu’elle fasse cesser immédiatement ce type d’agissements nuisibles pour la santé morale et physique du personnel.

Des pauses insuffisantes sur l’ensemble des sites pour les salariés au téléphone.

Des casques détériorés et réutilisés à l’infini avec des risques de pathologie (otite, perte d’audition etc…).

Les incidents de janvier et de novembre 2008 sur le site de Raon L’Etape en sont des exemples de conditions de travail malsaines. Le rapport de la commission d’enquête (CIRE) met en avant les conditions de travail pouvant entraîner un mal être des salariés allant jusqu’à des troubles jugés psychosomatiques ( syndrome du bâtiment malsain)

La CGT est intervenue auprès de la Direction, du sous préfet, du maire de Raon l’Etape et de l’inspection du travail lors de la réunion du 19 décembre en sous préfecture pour que soit menée une étude avec recherche de solution concrètes sur les conditions de travail sur tous les centres.

Sur ces questions nous avons les moyens d’agir mais seule l’action unitaire et collective permettra de faire changer les choses

Appel commun unittaire et interprofessionnel

Les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES,UNSA) appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 :

Elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations. Elles appellent à agir massivement et interpeller les responsables gouvernementaux, les responsables patronaux et les employeurs pour :

– Défendre l’emploi privé et public

– Lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales.

– Exiger des politiques de rémunérations qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs, retraités et réduire les inégalités

– Défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale, des services publics de qualité, qui assure en particulier leur rôle de réponse aux besoins sociaux et de solidarité.

Mauvaises conditions de travail, pressions, précarité, casse de l’emploi, bas
salaires, pouvoir d’achat en baisse pour 2008 et 2009, garanties collectives
supprimées etc…

Toutes les raisons pour les salariés de Transcom de s’engager dans l’action avec l’ensemble des salariés de la Fédération CGT FAPT

Rejoignez la manifestation de EPINAL
14h00 devant la Préfecture
Le 29 janvier, Transcomiens,
Nous pouvons changer le rapport des forces

Télécharger le fichier